À l'attaque du ministère de l'identité nationale!

Par
La revue Vacarme n'a pas attendu le «grand débat» pour s'interroger sur l'entreprise identitaire engagée du pouvoir exécutif. L'anthropologue Michel Agier, directeur d'études à l'EHESS, y a mené, depuis deux ans, une réflexion visant à «faire face» au ministère de l'identité nationale, mettant à contribution des historiens, des sociologues etdes philosophes. Mediapart a rassemblé ces textes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ils sont historiens, sociologues ou anthropologues, leurs recherches croisent les questions d'identité, et ils ne supportent plus l'usage idéologique qui est fait d'une notion aux contours multiples et mouvants. Nombre d'entre eux se sont exprimés, depuis deux ans, dans la revue Vacarme, qui n'a pas attendu le «grand débat sur l'identité nationale» pour s'interroger sur l'entreprise identitaire engagée par le pouvoir exécutif et sur les dangers que renferme ce processus de fabrication de normes excluantes.