Fukushima, Iwaki, deux récits de l'après-catastrophe

Par et

L'un connaît le nucléaire et une Japonaise. L'autre se trouvait à Iwaki, près de Fukushima, juste après le séisme, pendant la contamination. L'un a des souvenirs de plage là où il n'y a plus qu'interdits, l'autre a entamé un périple dans l'archipel. Tous deux ont vu resurgir Hiroshima. Daniel de Roulet, Christophe Fiat proposent deux regards, deux écritures sur l'après-catastrophe.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce livre-là n'est pas arrivé sagement glissé dans une enveloppe Service de presse, mais coincé dans une botte de poireaux, et à la suite d'une association d'idées, devant les caisses de l'épicerie bio. Au mur, un panneau rassurait la clientèle sur les importations japonaises (pas de risque avec le wasabi). Sur une table, un livre tout mince, Tu n'as rien vu à Fukushima. Dans le panier, donc, les poireaux, dont Marguerite Duras dit tant de bien dans ses recettes. À hauteur de deux euros, on glisse d'Hiroshima mon amour à Fukushima par Daniel de Roulet, sans barguigner.