La poésie de Walter Benjamin enfin traduite

Par Jean Lacoste (En attendant Nadeau)

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cest le suicide à Berlin du jeune poète Christophe Friedrich Heinle et de son amie Rika Seligson en août 1914, à lentrée en guerre de lAllemagne, qui a conduit Walter Benjamin, bouleversé au plus intime, à composer ces sonnets : plus de 70 sur dix ans, de 1914 à 1924.