Avec son irruption puissante au jardin des Tuileries et au jardin des Plantes lors de la Fiac, l'artiste Vincent Mauger s'est emparé de l'espace qu'il découpe et redéfinit pour mieux le questionner. Monumentale (2,5 tonnes) et rayonnante, sa pièce exposée aux Tuileries La Somme des hypothèses provoque une distorsion visuelle brisant les lignes symétriques et figées de l'architecture du Louvre. Côté jardin des Plantes, son Théorème des dictateurs aiguise l'attention.