De la Commune aux gilets jaunes et vice versa

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Parmi les idées reçues politiques bien ancrées chez nous, il y a celle qui voudrait que le mépris fût de droite – élitiste, il ruissellerait du haut vers le bas de la société. Tandis que la haine serait forcément de gauche : grossièrement partagée, fondée sur un mélange de jalousie, de frustration et de fierté déplacée – sous couvert d’obtention de droits. Balzac a ainsi fixé les choses : « En France, ce qu’il y a de plus national est la vanité. La masse des vanités blessées y a donné soif d’égalité » (Le Cabinet des Antiques, 1839).