«Mélasse et mélisse»

Par Rohân Houssein
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Heureusement que vous étiez là...

Un très grand merci!

vs avez raison Auguste, heureusement que mediapart existe  ces professionels me donnes de l espoire que le monde n est pas tout a fait foutu

mille merci

 

Je ne connaissais pas ce slameur ....  mais quel talent   !   Pleynel , Macron , le slameur ...une soirée formidable    !

Excellent !

Bravo et merci.

PS - Marine le Pen a des fermes pleines de molosses.

Moël Jartin

  • Nouveau
  • 06/05/2017 15:31
  • Par

Je me suis permis de rédiger les paroles, c'est ici.

Merci beaucoup   !

Un moment magique…

Lorsqu'il est confronté aux vagues malicieuses dictées par la scansion un peu heurtée du slammeur Rohân Houssein, je vois le front, nouvellement barré de rides horizontales, signe de réflexion plus  intense, redevenir lisse. Et le visage d'Emmanuel Macron s'apaise, sous le ravissement du verbe d'Houssein décliné maintenant en longue houle.

Ce poème lancé à son intention fait la part belle au multi-culturalisme, agrégé dans une (d)étonnante maîtrise de la langue française. Le français ce soir est comme serti, dans un écrin étranger, une barbe vigoureuse et qu'on devine veloutée...

Cet Houssein que, sans le connaître, j'ai fantasmé naguère réfugié anonyme échoué sur nos rives:  quel aède, quel homme! Quelle démonstration de ce que nous avons à gagner à accueillir plutôt qu'à repousser, tous bardés de peurs intestines exaltées par le F Haine.

(la suite sur mon blog, bientôt)

  • Nouveau
  • 07/05/2017 14:53
  • Par

Merçi Laurence d'avoir dit ce qu'il fallait de ce slameur qui donne à notre triste actualité, une dimension poétique et nous sort de notre morosité.

 On voudrait des élections tous les dimanches pour avoir un poème de Rôhan! peut-être qu'il va nous rendre le Macronisme acceptable !

Je l'écoutera même après les élections.

Pourquoi grimacer ???

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale