La culture comme bien commun

Le secteur de la culture subit de plein fouet la pandémie. Si les grandes plateformes numériques, sous couvert de gratuité, saisissent l’occasion, de nombreuses initiatives soutiennent l’ancrage des acteurs culturels au sein des quartiers comme des territoires ruraux.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

«Pour aider les parents à divertir leurs enfants et les inciter à se cultiver, Amazon a rendu libre sa programmation dédiée aux familles. […] Les clients du monde entier peuvent trouver du répit dans une grande variété de livres, d’applications et de spectacles, le tout gratuitement », pouvait-on lire le 3 avril sur le blog du géant mondial du e-commerce. Depuis le début de la pandémie de coronavirus, Amazon Prime Video propose en accès gratuit des films et des séries familiales. Audible, le service d’audiobook de la firme numérique, a pour sa part mis à disposition une centaine de livres audio pour enfant.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal