Le «Journal» d’Henry David Thoreau: les notes de terrain d’un écologiste avant l’heure

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Je vis en plein air pour le minéral, le végétal et l’animal qui est en moi. » Nul credo ne récapitule mieux le Journal d’Henry David Thoreau, et son geste fondateur pour la pensée écologiste.