«Balibarbara», la bonne composition d'Amalric

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Barbara commence par l’image d’un de ces pianos installés par la SNCF et dont tout le monde peut venir jouer. Celui-ci surplombe les voies de la gare du Nord. La femme qui y était assise à l’instant se lève et s’en va : c’est Jeanne Balibar, en combinaison et escarpins Puma jaune et noir. Balibar interprète Brigitte, une actrice qu’une carrière qu’on suppose internationale ramène à Paris. Brigitte s’apprête à interpréter Barbara dans un film consacré à la vie et à la carrière de la chanteuse.