Une justice politique? Retour sur l’itinéraire théorique du «lawfare»

Par

Il ne se passe plus guère de procès de personnalité publique sans accusation d’instrumentalisation de la justice à des fins politiques et de pratique du « lawfare ». D'où vient ce concept militaire flou mais pourtant de plus en plus utilisé par les politiques ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Invité mercredi 3 mars du journal de 20 heures de TF1, Nicolas Sarkozy a dénoncé une « injustice profonde » et le fait que « vraiment, on n’est plus devant un tribunal ! Ça relève d’autre chose… ». Mais il s’est refusé à parler de « justice politique », affirmant « faire la différence entre le comportement de certains et une institution ».