50 ans après, un essai filmé sur la mort de Patrice Lumumba

Par

Ouverture ce mercredi du FID, à Marseille, festival de cinéma très recommandé. Parmi les films en compétition, Spectres, une enquête puissante sur la mort trouble de Patrice Lumumba, héros de l'indépendance du Congo. Face caméra, avec Bach en bande-son, d'anciens hauts fonctionnaires belges, croisés au détour d'une messe ou d'un cocktail mondain, plaident non coupables...

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Spectres pose une question de cours pour les cinéastes d'aujourd'hui: que faire des témoignages limites? De ces confessions qui n'en sont pas tout à fait, de ces vrais faux aveux reconstruits à dessein, de cette parole brute mais pas toujours sincère, qui sert, parfois, de colonne vertébrale à un film. L'enquête de l'artiste belge Sven Augustijnen, en compétition au FID, festival de cinéma fortement recommandé qui s'ouvre à Marseille ce mercredi, est trompeuse: elle ne cherche pas la vérité historique, mais s'épanouit dans les zones d'ombre, à l'écoute d'une poignée d'anciens hauts fonctionnaires belges, qui furent mêlés, de très près, à certaines des heures les plus sombres de la colonisation en Afrique.