Cet article n’a pas été écrit avec un smartphone

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ AVEC UN SMARTPHONE.

laughing

 Article intéressant. 

Dommage que l'irritante écriture  "inclusive" apparaisse ici et là,  de façon apparemment aléatoire. Pourquoi ?

amen

Il faut cesser d'exercer des violences contre les handicapés. Votre stupide écriture inclusive fait sauter les lecteurs audio. Elle n'apporte strictement rien. Pourquoi vous attaquez vous aux malvoyants ?

"Plus personne ne va dans la nature, ne marche, ne roule à vélo, etc. sans son orthèse."

Si, moi.

Et j'en connais d'autres, heureusement ...

Il est vrai que mon téléphone n'est, justement, pas une orthèse. C'est un téléphone.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

et  lorsqu'une question précise  est posée ,les  s m s...!la réponse  arrive  en décalage  , jamais précise , pas  celle  attendue ,incompréhension, imprécision ,toujours   fluctuante , parce que  deux contextes ,deux  sensibilités  et  au final multiplications  d'explications  inutiles  ,comme une discussion normale  en tête à tête alors  que  vous  êtes  au bout  du monde ,schizo,  c'est  gavant  ,une perte  de temps.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
C'était mieux avant, hein !?
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Cet article ne prétend pas être autre chose que la recension d'un ouvrage, dont l'objet semble être réduit aux usages du smartphone et comportements liés... ce qui occulte d'autres enjeux, certainement plus forts, je vous l'accorde. Dans le même ordre d'idées, on peut déplorer que Mediapart ne traite pas la question majeure, gravissime, du déploiement de la 5G, qui est en train de se faire à toute vitesse et en toute discrétion. La voix des collectifs qui s'efforcent d'alerter sur les dangers de tous ordres doit pourtant être relayée. Voir par exemple ici: https://www.stop5g.ch/argumentaire-contre-la-5g ou là: https://asso.alternaweb.org/terralibera/

Attention, les remarques sur l'écriture inclusive ne sont pas appréciées par la modération, la dépublication menace

Elle menace, mais pas exclusivement....  wink

Cela leur passera avant que ça me reprenne...

C'est comme lire un texte plein de fautes ou en SMS, c'est plus pénible et plus lent, mais si le contenu est intéressant on fait l'effort.
C'est surtout symptomatique d'une idéologie: comme certains portent la kippa, la croix ou le voile, d'autres écrivent selon leurs convictions.
L'orthographe a été inventée pour faciliter la communication, avoir une signification et une graphie unique à chaque terme, recensée par les dictionnaires, l'académie ou autres institutions; c'est un bien commun que comme la loi personne ne devrait ignorer (et au moins l'accès aux sources est facile, que ceux qui n'ont jamais erré sur Légifrance me jettent la première pierre).

Vouloir imposer une nouvelle coutume, façon de s'habiller ou d'écrire, c'est beaucoup d'orgueil dans sa certitude d'avoir raison et de vouloir l'imposer aux autres.
D'où les oublis et imperfections qui vont avec: manque de cohérence, manque d'imagination dans les tournures ou le choix des termes (il y a tellement de termes ou d'adjectifs épicènes en français, on peut souvent en trouver un), l'idéologie ne connaît qu'une façon de résoudre un problème, et l'écriture inclusive est une solution à un problème qui souvent ne se pose pas et presque toujours peut se résoudre autrement.

La modération a décidé de privilégier les critiques sur le fond, c'est une attitude possible, le scientifique peut contester la virgule ou l'orthographe, mais en citant des références, et comme l'écriture inclusive a autant de normes que de rédacteurs (bien souvent incohérents dans leur propre application), la critique est vaine.

Chacun écrit comme il veut, certains préfèrent être compris par tous plutôt qu'applaudis par leurs condisciples.

 

Beaucoup de mal à adhérer à de telles démonstrations/explications.

Sans doute parce que je suis en train de lire le livre d'Eric Sadin, "L'intelligence artificielle ou l'Enjeu du siècle - Anatomie d'un antihumanisme radical"

Tous les addicts au smartphone qui s'ignorent devraient le lire...

 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

L'IA n'est ni bonne ni mauvaise, mais comme toujours, c'est l'intention qui détermine le caractère moral des applications.

Comme souvent, (mais pas toujours), je suis d'accord avec vous Thomas.

Tous les progrès techniques, scientifiques, ne sont pas forcément des "diableries", c'est l'usage qui en est fait, voire détourné qui pose problème. Ainsi, le smartphone, outil de communication, peut être un progrès dans un groupe social, sous réserve de ne pas en être esclave, et à condition que l'application en elle-même ne soit pas détournée de son usage initial et devienne un outil de traçage/flicage/surveillance/répression, ce qui en ces temps incertains que nous vivons, n'est pas gagné.

C'est gentil. Quand un abonné comme vous est toujours animé d'un comportement impeccable, il est d'autant plus facile de reconnaître ses éventuelles erreurs. Mais comment peut-on donner une image fidèle de soi en étant acculé sur la défensive ? 

Il n'y a pas de "mythe de l'IA qui se substitue à l'homme" car elle en est à ses commencements.

Sans nier ce qu'elle apporte de positif (il existe des applications qui rendent un grand service à l'homme dans certains contextes), j'insiste pour dire que l'engouement dont trop de nos contemporains font preuve à l'égard de cette intelligence artificielle est une plaie qui saignera longtemps.

L'argument du chemin de fer, du train (ou de l'avion) ne tient pas la route, l'intention était bien définie : permettre à l'homme de voyager plus loin et plus vite. L'IA, c'est dans tous les domaines qu'elle veut s'infiltrer, à tous les niveaux de la vie et très peu de personnes en sont averties. 

Que vous preniez comme exemples d'application (méritant le "respect" parce qu'elle apporte des services) la médecine et l'industrialisation, démontre bien que vous n'avez jamais étudié les sujets de près. Tout n'est pas bon, loin de là!

Ce qu'elle a déjà détruit en termes de liberté, de conscience individuelle, de raison, de sens de l'autre, de savoirs, est assez énorme et que vous, TOTOBO, préfériez l'occulter pour des raisons subjectives et d'intérêt personnel* ne me surprend pas vraiment.

 

* quand vous écrivez :

"Il n'est jamais inutile de rappeler le bon sens quand des intellos font preuve d'imposture intellectuelle. Qu'un philosophe attire l'attention par son approche de remise en perspective, c'est nécessaire et indispensable. Mais qu'il devienne un gourou de l'antimodernisme teinté d'un vernis gauchiste, ce n'est plus acceptable..."

 

on ne peut pas en douter.

Ce qu'elle a déjà détruit en termes de liberté, de conscience individuelle, de raison, de sens de l'autre, de savoirs, est assez énorme

Concrètement, ça donne quoi ? On parle bien de l'IA et pas d'autre chose... 

Oui on parle bien de l'IA mais je ne suis pas là pour faire votre éducation.

    ah oui le livre ; Devenez Sorciers   Devenez  Savants   de  Georges Charpak, Henry Broch

    on se  marre  tellement  en le  lisant ....chère  Babette

refilez -lui   "de  Montaigne  à  Louis  de  Broglie";   "textes philosophiques ", ça  lui fera les pieds.

    quelle  foulée !, quelle  élégance  de la pensée  , toujours  un petit procès  d'intention , on  ne  vous  refera pas ,chez  vous c'est pathos!

Seriez-vous égoïste ? Je ne compte plus les efforts de partage que je fais régulièrement. Si vous n'avez pas d'exemple concret à me donner, c'est que vous vous réfugiez dans des idées vagues, générales et creuses, la faiblesse des mauvais intellectuels... wink

"L'intention [du chemin de fer] était bien définie : permettre à l'homme de voyager plus loin et plus vite."

C'était en effet pour remplacer les diligences donc pas vraiment avec l'intention de changer le transport des marchandises, alors que ça a eu au moins autant de conséquences (par exemple urbanisation et exode rural bien plus lents et limités sans cette "révolution" dans les transports et ses consequences sur la production agricole, l'industrie et les services.)

Comme pour l'automobile, la radio, la télé, l'informatique (et j'en passe) les conséquences n'ont  pas eu grand chose à voir avec ce qu'on imaginait au début.

Idem à mon avis pour ce dont il est question dans l'article et dans les commentaires.

c'est que vous vous réfugiez dans des idées vagues, générales et creuses, la faiblesse des mauvais intellectuels... wink

non ce n'est pas du tout ça

je ne suis pas une intellectuelle (ce n'est pas ma principale "identité")

quand je dis que je ne suis pas là "pour faire votre éducation", c'est que d'un, je n'ai pas le temps (je dois travailler pour vivre et ça prend beaucoup de temps de nos jours) et deux, je ne suis pas dupe de vos insinuations.

 

 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

j'ai pas  de smartphone  et m'en bats les c...

Du grand n'importe quoi ...

Comme c'est intéressant !

Pk "maintenantquelajeunesse" comme pseudo ?

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Oh carrément "au statut d'être humain" ! Vous voulez parler de celui qui utilise des expressions latines ?? Vous êtes pathétique de suffisance ...

"Chapeau et smartphone utilisés comme des boucliers pour ne pas être dérangée."

je modifierais la légende en :

"Chapeau, smartphone et sac utilisés comme des boucliers pour ne pas être dérangée."

 

comme souvent, le sac occupe une partie du siège d'à côté. si on veut s'y asseoir, il faut déranger sa propriétaire...

mais bon, par temps de covid, la question de déranger ou ne pas déranger ne se pose plus...

Si un gouvernement avait obligé à l'achat de cet outil on aurait crié: "Atteinte aux libertés".

Là tout le monde s'est précipité parce qu'il faut faire comme son voisin ou sa voisine ! Même syndrome que la clope à une époque où il fallait fumer pour avoir un air, un look! Et l'addiction se révèle être la même car entre amis c'est le téléphone qui est prioritaire sur la discussion que êtes en train d'avoir avec votre partenaire donc: "Phuck the fone" et inversement !

Amusants, mais pas pour les mêmes raisons, l'article avec son titre et les commentaires…
Je pense que je vais profiter de l'été pour lire le livre de Nicolas Nova. J'espère y apprendre des choses, car je fais partie des personnes qui possèdent un smartphone (depuis peu de temps dans mon cas, 4 mois et demi) et en font un usage plutôt limité. En fait, je l'ai acheté (iPhone reconditionné) afin de pouvoir communiquer facilement avec les jeunes générations, qui préfèrent les SMS aux courriels ou au bon «vieux» téléphone (à propos duquel Degas demandait : « On vous sonne et vous répondez ? »).
Pas de réseaux sociaux, car je les ignore de toute façon, et la navigation sur le site dédié de Mediapart est vraiment trop compliquée. Pas de films ou de vidéos, l'écran de mon ordinateur ne me semble pas assez grand quand je regarde un film qui m'intéresse (quant aux autres, je ne m'attarde jamais plus de dix minutes, je déteste m'ennuyer face à des mages animées). Enfin, je n'ai pas encore essayé de marcher dans une foule ou de traverser une rue en consultant un écran, mais il m'est arrivé quelquefois de le faire en lisant…
J'espère surtout comprendre et mesurer ce qui constitue une révolution dans les façons d'être et les relations. Je pense aussi à toutes les situations dramatiques où les smartphones apportent une aide précieuse, indispensable. Par exemple les réfugiés dans leur parcours d'exil, les demandeurs d'asile à la recherche d'un hébergement, d'un repas, d'un simple renseignement.

Qd, en 2020, un adulte ne possède un smartphone que depuis 4 mois, dont il se sert pour envoyer des sms, il n'est pas encore à même de donner son avis sur l'utilisation de ces dits smartphones. Qd on ne sait pas à quoi ça sert évidemment on n'y trouve pas gd intérêt. Ça me rappelle les réflexions entendues dans le début des années 2000, qd les 1ers téléphones faisant des photos sont sortis : "Un téléphone ça sert à téléphoner !"

Quand on ne sait pas lire, on ne donne pas de leçon aux autres. Visiblement, vous n'avez rien compris. Où voyez-vous que je donnerais un avis dont par ailleurs vous semblez imaginer qu'il serait négatif ?

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

"bon vieux téléphone" 

"car je les ignore"

Mais c'est vrai que j'ai lu le tout un peu trop vite. Mea culpa.

Je retire ce que j'ai dit

Qui dit "téléphone intelligent" ?!
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

L'Homme n'a jamais autant communiqué ni LU que depuis l'accès  mondial à internet et aux smartphones. 

Lecture sur écran et peu sur papier mais lecture qd même.

Je suis bien sur mon smartphone là à lire les articles MDP ?

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Vous êtes tellement intelligent. J'en suis jalouse. J'ai fait des études de lettres mais on ne lisait que Picsou magazine. Du coup jamais entendu parler de Tolstoï ou Flaubert. 

Vous êtes tellement bouffi de suffisance que vous allez bientôt exploser.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Il n’y a quand même plus grand monde aujourd’hui pour dénigrer ainsi les logiciels de cartographie et navigation !

c'est vrai, c'est tellement pratique! 

à première vue seulement...

car il n'a pas tort, M.Q.L.J., le GPS c'est un truc qui vous faire perdre l'envie de connaître votre géographie et qui vous prive d'instants magiques où vous vous retrouvez dans des "chemins de traverse". 

Les adeptes de l'IA n'ont plus le goût de l'aventure et c'est triste je trouve.

 

Si, les vieux c.....ds dépassés ...
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
"les cerveaux flasques de la jeunesse" ??? Non mais ça va pas ?! Vous avez vraiment un pb.
  • Nouveau
  • 06/07/2020 23:00
  • Par

Merci Mme Delacroix de nous confirmer que cet article n'a pas été écrit avec un smartphone.
Je crois même que si vous aviez eu l'intention de le faire au moyen de l'appli Mediapart, cela n'aurait pas été possible, ce qui me semble être le cas au moins pour les simples abonnés.
Cela rejoint et illustre votre article. Le smartphone, doté d'une infinie possibilité de lui greffer des applis dites "intelligentes", n'est en fait qu'une machine à broyer les neurones de ses utilisateurs pour leur servir un prêt à consommer, ou pire à penser. Ce n'est plus un simple outil d'émancipation et une aide à la réflexion, mais un moyen d'aliéner ses utilisateurs et de les rendre dépendants de ceux qui en sont les promoteurs.
Je trouve que l'appli Mediapart s'inscrit totalement dans ce processus de soumission à la ligne éditoriale du journal, plus qu'à l'aspect technique de l'outil, s'éloignant de façon de plus en plus ressentie par les abonnés, du côté participatif qui a présidé au lancement du journal et n'en doutons pas a largement contribué à son succès.
Comment expliquez-vous que seuls les billets sélectionnés par la rédaction sont accessibles avec l'appli ?
Les autres sont invisibles. Et les commentaires auxquels ont peut accéder ne peuvent être triés par date, par + recommandés, par "ceux de mes contacts" ...
Je ne vais pas aller plus avant dans la technique (impossibilité d'accéder au tracker) mais Mediapart est vraiment dans le système des applis formatage de la pensée. 
Est-ce une dérive liée à un mauvais outil ou une volonté de la direction de l'entreprise de presse commerciale qui oublierait ses fondamentaux ?
En cette période où l’on nous demande ce que l’on pense de l’appli Mediapart, j’ai trouvé votre article de circonstance. Je la trouve nulle pour le vieil abonné que je suis. Ceux qui n’utilisent que leur smartphone sont des abonnés au rabais et si leur nombre continue d’augmenter, il va falloir changer le nom du journal, Médiaphone ou Smartmédia conviendraient mieux.
Mediapart pourrait être un média intelligent de résistance, il semblerait qu’il se soit laissé emporter par le mauvais vent de l’histoire.

L'appli MDP ne sert pas à écrire des articles !

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Le smartphone "la canne des bourgeois" !!!!

  • Nouveau
  • 06/07/2020 23:49
  • Par

on peut aussi utiliser cet outil formidable intelligemment, comme un simple outil, pratique, et utiliser des applis qui vous permettent d'apprendre une langue étrangère, en créant vous même votre vocabulaire à apprendre, ou réviser les conjugaisons espagnoles, comme moi qui apprend cette langue, ou faire des sudoku.............ou lire mediapart!

sans parler des applis qui permettent de déterminer les noms des plantes ou des insectes, des étoiles, etc........

on peut aussi le dégoogleiser complètement, utiliser des applis qui empêchent le pistage, ne pas accepter la géolocalisation, etc, etc. Il est ce qu'on en fait!

ce n'est pas le smartphone en soi qui est problématique, ce sont la plupart des utilisateurs! mais ça, c'est une autre histoire!

Merci, je me sens moins seule

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Tu fais comment VGbio, pour le dégoogleiser (j'aime bien ce nouveau verbe :-)) complètement ? 

Ça m'intéresse, sérieux.

Réponds-moi en MP, stp, quand tu aura le temps.

Bises, BG

on peut aussi le dégoogleiser complètement, utiliser des applis qui empêchent le pistage, ne pas accepter la géolocalisation, etc, etc. Il est ce qu'on en fait! dédéolocaliser facile, dégooglisé, moins aisé.

 j'essaye de répondre à VGBIO, je me retrouve sur une nouvelle page et voici ce que cela donne ci-dessus.ma réponse (dans une fenêtre de 3cm sur 4) inclut votre post§ C'est quoi ce bazar.?

Pour publier ceci, ci-dessous, j'ai cliqué sur modifier et là ça marche comme d'habitude.

' ma réponse :   dégéolocaliser facile, dégoogleiser, c'est beaucoup moins  aisé. votre recette?

j'ai mis des liens dans un com plus bas, ces pages devraient vous aider à le faire!

bon courage!

Ma recette est utiliser la fenêtre 3 cm sur 4, publier après avoir sauvegarder, si la publication passe, modifier avant les 45 minutes de rigueur, si elle ne passe pas envoyer le message ne messaerie privée wink ...

A bientôt.

Amitié.

handshake emoticon

Sommes-nous l’orthèse du smartphone ?

Attention, il paraît que c'est interdit de dire smartphone !
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Ah bon ? Qui l'a interdit ? Vous m'étonnez, je n'ai jamais entendu ça.

Bref, parler d'un téléphone élégant (traduction de smartphone), c'est vrai que c'est plus long à dire et comme on veut toujours aller plus vite... de plus, c'est faux comme expression car l'élégance d'un téléphone je la vois plutôt dans ses anciens modèles, au tout début du téléphone... ils sont vendus très cher d'ailleurs, dans des ventes aux enchères. 

 

moi, je traduirais plutôt par téléphone "malin". Quand on dit "he's a very smart boy" par exemple en anglais, ça veut dire malin, je pense que c'est plutôt ce sens de smart qui désigne le téléphone en ce cas, car c'est vraimet un petit ordinateur...........

quand à la dégooglisation d'un tél portable, c'est un peu compliqué à expliquer par mail. J'ai un peu galéré, mais réussi à finaliser, en utilisant les apps de F-droid et aurora store, qui fait croire au google play store que tu as un compte google, alors que tu n'en as pas!

il faut désactiver tous les services google, la géolocalisation, etc, et se servir des apps alternatives et très performantes par ailleurs. Utiliser firefox comme navigateur, silence pour les textos, et telegram pour les conversations ou comme agrégateur de flux RSS.

regarde ici:

https://raphael-jolivet.name/blog/guide-pour-degoogliser-son-portable

http://gafam.fr/a-propos/et-pour-mon-smartphone-je-fais-comment/

https://www.geber.ga/un-mobile-sans-google-utopie-ou-realite/

https://degooglisons-internet.org/fr/

bon courage!

C'était mieux avant, hein !?

 Mais pourquoi ça serait forcément mieux "après" c'est à dire maintenant ! Parce que vous êtes arrivé sur terre !

« Par comparaison avec les pratiques de mesure de soi antérieures et prénumériques, l’usage de technologies de ce genre (Smartphone) est lié à deux innovations majeures : d’une part, la numérisation de ces données et, d’autre part, l’automatisation de leur enregistrement. »

JUDICIEUX RAPPEL !!!

  • Nouveau
  • 10/07/2020 15:53
  • Par

Tiens, personne ne cite Bernard Stiegler (voire Simondon et Leroi-Gourhan), en gros des penseurs qui ont aider à comprendre la place des objets techniques :

D'abord "palliatif" à quelque chose, et avec un risque de "perdre quelque chose" (Socrate abomine l'idée qu'on puisse mettre de la philo par écrit, quel cerveau nul que celui qui doit relire pour retrouver une idée !  mais où cela mènera-t-il donc  ! Idem, l'imprimerie entraine jusque vers 1700 des publications forts peu reluisantes, les "libelles" et autres pamphlets, comparables aux "poubelles du web" où on harcèle aujourd'hui, etc.).

Puis devenant assez "riche" par l'intégration de quantité suffisantes d'information.

Puis enfin, se faisant "adopter" et devenant la nouvelle "couche d'exo-somatisation" (la partie non biologique de la transmission de notre humanité, le savoir généralisé, la "culture"). Le livre est le meilleur exemple, mais les nouveaux médias sont la couche suivante, avec au fond une logique comparable. La télé hertzienne a été une logique un peu particulière, comme la radio : "unidirectionnelle" (mode broadcast) donc n'offrant pas de réciprocité et n'ayant qu'un "milieu associé" (mot de Stiegler, là où ceux à qui ont parle peuvent répondre) un peu limité et tributaire du reste du monde (la dérive de la télé est importante au moment de la télé-réalité, 2000-2003 disons, mais déjà l'internet est arrivé...)

Bon, mais ça n'empêche pas le bouquin d'avoir apparemment plein de mérites.

 

Bernard Stiegler, né le 1er avril 1952 à Villebon-sur-Yvette (Essonne), est un philosophe français qui axe sa réflexion sur les enjeux des mutations actuelles — sociales, politiques, économiques, psychologiques — portées par le développement technologique et notamment les technologies numériques1.

Fondateur et président d'un groupe de réflexion philosophique, Ars industrialis, créé en 2005, il dirige également depuis avril 2006 l'Institut de recherche et d'innovation (IRI) qu'il a créé au sein du centre Georges-Pompidou.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_Stiegler

... j'en avais vaguement entendu parler mais je vais sortir de ce "vague" wink

A bientôt.

Amitié.

Je n'ai pas encore lu cet article, certainement très intéressant. Mais je réagis immédiatement au titre, pour dire que j'écris souvent mes billets, d'abord au stylo, puis que je recopie sur mon blog via mon ordinateur (je n'ai pas de smartphone), en brouillon d'abord, pour enfin le publier, une fois satisfaite de mon texte (mais qu'il m'arrive encore de remanier plus tard).

Et je salue donc Mediapart pour son ergonomie remarquable.

Cet article n’a pas été écrit avec un smartphone

... aucun "danger", en ce qui me concerne que je pe porte acquéreur d'un smartphone, donc aucun "danger" de cette écriture de type "hot dog".

 J'aime bien trop la cuisne française, en particulier votre cuisine, Géraldine Delacroix pour réaliser ce type de crime sealed ...

A bientôt.

Amitié.

handshake emoticon

 

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous

Je me suis entretenue avec Nicolas Nova par Skype, mercredi 1er juillet. Les citations extraites de cette discussion sont accompagnées d’un astérisque. Les autres sont issues du livre, lu sur mon ordinateur, dans sa version numérique.