Avec «La Guerre des pauvres», Eric Vuillard part à l’assaut

Par

En publiant La Guerre des pauvres, qui se penche sur une révolte du XVIe siècle, Éric Vuillard réfléchit le mouvement des « gilets jaunes ». Le nouveau livre du prix Goncourt 2017 opère une percée dans le passé pour mieux saisir le présent, et faire l’avenir.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un petit livre qui arrive discrètement, à peine annoncé, presque en douce – mais c’est un livre de colère et de fracas. Il raconte l’histoire d’une guerre qu’on appelle la guerre des paysans allemands : une révolte religieuse et sociale au début du XVIe siècle, à une époque où religion et société ne se distinguaient pas.