Bourde à l'agrégation d'histoire, la suite

Par
Catherine Vincent, professeur à l'Université de Nanterre et démissionnaire du jury d'agrégation d'histoire le 30 mai 2011 pour avoir donné à l'épreuve de commentaire un pastiche de document médiéval, a été élue présidente de la Société d'histoire religieuse de la France.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les étudiants agrégatifs et les enseignants-chercheurs en histoire sont heureux de vous annoncer que Catherine Vincent, professeur à l'Université de Nanterre et démissionnaire du jury d'agrégation d'histoire le 30 mai 2011 pour avoir donné à l'épreuve de commentaire un pastiche de document médiéval présenté comme authentique, a été triomphalement élue présidente de la Société d'histoire religieuse de la France par le Conseil d'administration le 31 mai.