L'affaire du musée Picasso, déconvenue colorée du hollandisme culturel

Claude Picasso tente ce week-end de résoudre la crise du musée portant le nom de son père. Aurélie Filippetti, inapte à gérer la réponse du fort au faible, a chassé la présidente de cet établissement public plongé dans l'incertitude à l'heure de son ouverture manquée. Récit d'un fiasco en forme de parabole politique, qui a suscité, après sa mise en ligne, une réaction symptomatique de la ministre concernée...

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Le 13 mai, Aurélie Filippetti, ministre de la culture, limogeait Anne Baldassari, présidente du musée Picasso de Paris – établissement public depuis 2010, fermé pour travaux depuis 2009. Au cœur du Marais, la régénération des volumes originels de l’hôtel Salé ont permis de dégager 2000 m2 – soit treize salles – supplémentaires, pour quasiment doubler le nombre des œuvres offertes au regard : un demi-millier en prévision. La réouverture en forme d’apothéose était fixée, depuis la fin 2013, pour ce mois de juin 2014. Elle est désormais repoussée à septembre, officiellement et au mieux. Le 3 juin, un nouveau président a été désigné, en la personne de Laurent Le Bon, distrait des marches de l’est – terre d’élection d’Aurélie Filippetti : il dirigeait le Centre Pompidou-Metz. Fermez le ban ! Pour la rue de Valois, l’incident est clos : tournons la page, circulez y a rien à redire (à goûter, sous l'onglet “Prolonger”, la réaction de la ministre à ce présent article...).

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Aujourd’hui sur Mediapart

International — Entretien
par Rachida El Azzouzi et Khedidja Zerouali
Violences sexuelles — Enquête
par Sophie Boutboul et Lénaïg Bredoux
Écologie — Analyse
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Voir la Une du Journal

À ne pas manquer

Éducation — Enquête
L’univers sexiste, homophobe et autoritaire de Stanislas, le « meilleur » lycée de France
De nombreux témoignages et des documents obtenus par Mediapart montrent ce qui est proposé par ce prestigieux établissement catholique. Une quinzaine d'anciens élèves racontent les « humiliations » et les « souffrances » vécues. 
par David Perrotin et Lorraine Poupon
Société — Enquête
Maltraitances en crèche : un tabou français
La mort d’un bébé survenue la semaine dernière à Lyon a provoqué la stupéfaction. Mais depuis de longs mois, les conditions d’accueil en crèche se dégradent. Et des professionnels, des experts ou représentants du secteur tirent la sonnette d’alarme. Témoignages.
par Laëtitia Delhon
Sports — Enquête
Le généreux ami ukrainien de Michel Platini
L’ancien président de l’UEFA a reçu de luxueux cadeaux offerts par l’oligarque ukrainien Grigori Surkis, aujourd’hui mêlé à une affaire de « détournement de fonds » présumé en lien avec les fédérations ukrainienne et européenne de football.
par Yann Philippin
Discriminations
Des témoins confirment l’humiliation infligée à une lycéenne voilée avant le bac
Jeudi 16 juin, une élève venue passer une épreuve du bac français dans un lycée parisien dit avoir été « agressée » par une responsable éducative qui n’aurait pas apprécié qu’elle vienne voilée et lui a fait rater le début de l’épreuve. Des témoins confirment la violence de la scène.
par Nejma Brahim

Nos émissions