«Le Jour d'après»: (dis)continuités de Hong Sang-soo

Le Coréen est un des cinéastes les plus prolixes aujourd’hui. Cette prolixité est intimement liée à la manière dont il conçoit ses films : chacun est plusieurs et ils parlent entre eux.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Bande-annonce du film « Le Jour d'après » © Bandes Annonces Cinéma

Hong Sang-soo présentait cette année à la Berlinale un film intitulé On the Beach at Night Alone. Au début du même mois de février sortait dans les salles françaises Yourself and Yours. Un an plus tôt – une éternité – était distribué Un jour avec, un jour sans, Léopard d’Or à Locarno en 2015. Au 70e festival de Cannes il y a quelques semaines, le cinéaste montrait en compétition Le Jour d’après, en salle ce mercredi 7 juin, et, hors compétition, La Caméra de Claire, tourné en douce l’an dernier avec Isabelle Huppert, à la même époque et au même endroit.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal