L’ultime « saut en parachute hors du rêve » de Tomas Tranströmer

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Tous ses lecteurs, à commencer par son traducteur Jacques Outin et son éditeur en France Le Castor Astral, chérissent du poète suédois le vers inaugural de son recueil 17 Poèmes (1954) : « L’éveil est un saut en parachute hors du rêve. » On ne peut mieux dire que par ce vers l’appel d’air et de réel auquel a aspiré pour la poésie Tomas Tranströmer. Retour sur cet article, alors intitulé « Tomas Tranströmer, un Nobel ouvert sur le monde », paru le 7 octobre 2011 dans notre journal.