Dans le labo de Jean-Pierre Sauvage, prix Nobel de chimie

Par

Une vidéo de six minutes avec le chercheur strasbourgeois permet d'appréhender ce que sont les « machines moléculaires ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est pour ses « machines moléculaires » que Jean-Pierre Sauvage, scientifique du CNRS, professeur émérite à l'Université de Strasbourg, est devenu mercredi 5 octobre 2016 l'un des trois Nobel de chimie 2016 – avec l'Ecossais Fraser Stoddart et le Néerlandais Bernard Ferinda. La webTV Universciences l'avait rencontré récemment. En six minutes, une vidéo permet de comprendre les enjeux de leur découverte.