Siri Hustvedt et nos « braguettes mentales »

Par

Comment être reconnue par le monde de l'art quand on est une femme ? Comment devenir soi-même à travers ses personnages ? Ces questions irriguent le dernier roman de Siri Hustvedt, Un monde flamboyant, analyse des catégories et genres qui altèrent nos perceptions. Or, « c’est le brouillage qui m’intéresse. Le désordre » : rencontre avec l'auteure et extrait du roman.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Harriet Burden, plasticienne new-yorkaise, vient de mourir et l'universitaire I.V. Hess décide de consacrer une étude sous forme d’anthologie à cette figure méconnue de la scène artistique. Cette étude rassemblant journaux intimes de l’artiste, entretiens, articles, témoignages de ses proches, aura le même titre que la dernière œuvre d’art achevée par Burden, The Blazing World (« Un monde flamboyant »), également titre du roman de Siri Hustvedt.