Statistiques et probabilités: la politisation du chiffre

Par

Pour ce troisième article de notre série consacrée aux algorithmes et à l’État, Mediapart s’intéresse à l’histoire de l’utilisation des chiffres par les pouvoirs publics, à la naissance du concept de probabilité et à son rôle joué dans le processus de numérisation de la société depuis « l’homme moyen » de Quételet au XIXe siècle, jusqu’aux algorithmes bayésiens contemporains.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Lors de la campagne pour l’élection présidentielle, la numérisation de l’action publique était l’un des principaux dossiers portés par Emmanuel Macron. « L’État doit devenir un État plateforme », affirmait son programme qui promettait que « 100 % des démarches administratives » pourront être effectuées en ligne d’ici 2022.