Manuel Valls, fâcheux signal envoyé aux Kanaks

Par

Ce n’est pas parce que les Kanaks sont maîtres dans l’art de résoudre les conflits qu’il faut leur mandater ce que la France exsude de pire en cas de situation conflictuelle. Manuel Valls n’est qu’un centurion là où il faudrait un visionnaire…

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La France n’est-elle plus capable d’envisager le grand large qu’au travers de son nombril ? L’avenir de la Nouvelle-Calédonie semblait devoir passer à l’as ad vitam æternam. Or entre mai 2014 (c’est passé) et décembre 2018 (c’est bientôt), les habitants du Caillou doivent déterminer leur futur statut. Cela est prévu par l’accord de Nouméa, signé en mai 1998 (Lionel Jospin étant premier ministre), suite aux accords de Matignon signés en juin 1988 (Michel Rocard étant premier ministre).