Maïakovski en Amérique

Par Odile Hunoult (En Attendant Nadeau)

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En 1926, à Moscou, paraît Ma découverte de l'Amérique. L'incipit sonne plutôt triomphalement : « Mon dernier voyage : Moscou, Königsberg (par les airs), Berlin, Paris, Saint-Nazaire, Gijón, Santander, La Corogne (Espagne), La Havane (île de Cuba), Veracruz, Mexico, Laredo (Mexique), New York, Chicago, Philadelphie, Detroit, Pittsburgh, Cleveland (nord des États-Unis), Le Havre, Paris, Berlin, Riga, Moscou. » L'Amérique de Maïakovski, et il prend bien soin de le souligner, c'est tout le continent, pas seulement « les États-Unis, qui ont fait une OPA sur le mot ».