Copé prétend tout changer en six mois à France-Télévisions

Par
Jean-François Copé a présenté, lors d'une conférence de presse tenue ce mercredi à l'Assemblée nationale, ces souhaits quant à l'architecture d'une télévision publique transformée sur le modèle d'une «grande entreprise moderne». Elle devrait proposer des «contenus ambitieux» à des Français enfin pris en considération, jusqu'au niveau le plus local, s'il faut en croire le ton conquérant du président de la commission, qui remettra son rapport le 25 juin à Nicolas Sarkozy.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jean-François Copé sait se montrer bravache. La commission «pour une nouvelle télévision publique», dont il décrocha la présidence en début d’année, «n’a pas explosé en vol», contrairement à ce qu’imaginent les commentateurs «qui voient partout des projets cachés» et qui, «c’est très français, dès qu’une idée nouvelle apparaît, dressent la liste de toutes les raisons qu’il y aurait à ne pas l’appliquer»