Ce qui reste vivant dans le socialisme

Par

Deux ouvrages clarifient les origines et le sens du socialisme, présenté comme le seul remède à la montée des nationalismes xénophobes. Insistant sur son ancrage historique dans la modernité, ils explorent ses affinités avec la démocratie, l’éducation et la sociologie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Face à la vague nationale-populiste et aux tentations autoritaires qu’elle charrie, le socialisme comme digue protectrice et inspirante. La proposition semble saugrenue, au vu de l’état déplorable des forces qui se réclament (ou se réclamaient) de cet idéal. Les auteurs de deux ouvrages importants, Qu’est-ce qu’un gouvernement socialiste ? et Sociologie et socialisme, en ont bien conscience.