Gaël Faye : « Je ne passe plus pour un fou quand je dis que la France a une responsabilité dans le génocide au Rwanda »

Par


« Des gens lisent le rapport Duclert
[sur le génocide des Tutsis  ndlr] puis vont dormir. Nous, on a fait des insomnies pendant des semaines dans ma famille. » L
’artiste franco-rwandais (chanteur, compositeur, écrivain...), auteur du roman Petit Pays, qui raconte les « plaies béantes » laissées par le génocide de 1994, s’est confié à Mediapart.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au deuxième, troisième, quatrième report de dates, il a commencé à s’inquiéter, à se dire que, peut-être, il ne remonterait pas sur scène avant plusieurs années ou alors avec tellement de contraintes que la ferveur, la fusion ne seraient plus. Et puis juin 2021 est arrivé, « une véritable renaissance ». Après des mois de concerts et communions interdites, de culture sacrifiée sur l’autel de la pandémie de Covid-19, Gaël Faye a repris sa tournée.