Avec «The Deuce», David Simon retrouve la ville-fiction pour une nouvelle série-utopie

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

  • Nouveau
  • 11/09/2017 20:26
  • Par

Comment l'auteur a-t-il pu oublier Treme dans la liste des séries de David Simon ?

Il ne l'a pas oublié. 2ème paragraphe, 3ème ligne : "David Simon, créateur de The Wire et de Treme, de Generation Kill et de Show me a Hero, est le seul showrunner pour lequel il n’y a pas seulement du regret à devoir répondre “non, nous n’en avons pas encore fini avec ça” – le temps, l’attente, le compte-gouttes."

Je dirais même plus. 5ème paragraphe, 1ère ligne : "La ville est la question de Simon – exception faite de la mini-série irakienne Generation Kill. Baltimore dans The Wire, La Nouvelle Orléans dans Treme, Yonkers dans Show me a Hero, et maintenant le quartier chaud, situé un peu au sud de Times Square, justement appelé « The Deuce »."

***

Revoir "Treme", magnifique, par les ouragans qui courent...

Je trouve la critique un peu sévère - je ne me suis pas ennuyé une seconde dans le pilote.  En termes de références, la lenteur rappelle certains passages de 42ème rue, et même (surtout) Meutre d'un Bookmaker Chinois de Cassavettes (même ambiance, mêmes rapports ambigus et bon enfant entre prostituées, macs, clients, etc).  

Par dessus tout, j'ai adoré le fond sonore, pas seulement la musique (entièrement 70s, on est juste avant le son de Philadelphie et le disco), mais le bruit de fond de New York, que l'on retrouve dans tant de films.  Personnellement, le pilote m'a fait (très) forte impression.

  • Nouveau
  • 11/09/2017 23:37
  • Par

+++

Il faut voir The wire et Treme dans une moindre mesure (en VO parceque la bande son VF oublie tout le fond sonore et détruit l'ambiance) pour comprendre pourquoi on attend avec impatience les productions de David Simon. Je suis très loin d'être assidu au genre, j'irai jusqu'a dire que les séries me rebutent habituellement mais les productions de Simon sont tout simplement extraordinaires Vous avez oublié de citer The Corner, mini série de 4 épisodes, qui a pour fond un coin de rue de Baltimore.

(en VO parceque la bande son VF oublie tout le fond sonore et détruit l'ambiance)

Détruire l'ambiance est bien le mot, tellement on entend le studio de doublage. En ajoutant que les voix originales portent le sens des mots, il est indispensable de voir les films en VO.

Pour ce qui est de l'attente semaine après semaine, je préfère vraiment gérer ce temps moi-même, quitte à télécharger pour regarder quand la totalité est là. Les pauses, les retours en arrière, les discussions avec les co-spectateurs font la joie d'une séance non-stop.

David Simon est à la télévision ce que Balzac est à la littérature: un génie incontournable. C'est assez rare! Donc j'attends cette nouvelle série avec une grande impatience...

  • Nouveau
  • 12/09/2017 18:40
  • Par

Fuck...............................................................................................................................................

............................................................Fuck!....................................................................................

Fuck!................................................................................................................................................

................Fuck!......................................................................Oh!......Motherfucker!...

...................Fuck!...........................................Fuck!............................................................................

Fuck!.......................................................................................................................................Fuck!...

Motherfucka............;Fuck!..........................................................................Oh!Shit!...................

...Fuck!........................................................Fuck!Fuck! Fuck!

 

La maestria de cette scène tient dans l'explication du crime par D'Angelo au début de l'épisode et il est clair que tout autre discours des enquêteurs aurait été redondant, le talent fut le fait de laisser s'exprimer ces deux fortes personnalités que sont Bunk et McNulty

 

Merci de nous suggérer la patience ;-)

Generation Kill et Show Me A Hero méritent qu'on y revienne, tant The Wire et Treme leur avaient fait de l'ombre.

Pas de David Simon, mais proche dans l'esprit, voir aussi The Night of !

Je voulais attendre de voir la série avant de lire cette critique, c'est chose faite, merci de dire aussi bien ce que je ressens face à cet auteur formidable.

Show me a Hero est celle qui m'a le moins marqué, mais toutes ses série sont formidables, et je me faisait exactement la même réflexion que vous pour The Deuce, le début est très lent mais je m'y attendais, j'ai confiance en David Simon et je me laisse embarquer sans barguigner partout où il voudra m'emmener.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale

Une rediffusion de chaque épisode est prévue jeudi à 22 heures, et une autre dimanche à 0 h 30.