Agricultrices dans la solitude des champs d’oignon

Par

Les inégalités genrées dans le domaine de l’agriculture sont bien connues mais peu mesurées : l'artiste et cartographe Agnès Stienne essaie de les représenter dans ce beau travail, publié sur le site Visionscarto.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Les inégalités genrées dans le domaine de l’agriculture sont bien connues mais peu mesurées. Le manque de statistiques précises sur ces questions n’est sans doute pas qu’un hasard. Le public est davantage renseigné sur la quantité de maïs exporté et sur sa valeur que sur le petit personnel qui a fourni des efforts pour le produire ».

Ainsi commence la publication de l’artiste et cartographe Agnès Stienne pour le site Visionscarto.

L’objectif de cette étude « n’est pas de décrire le rôle des agricultrices dans toute sa complexité. Il serait vain et illusoire, dans un simple billet, d’en détailler toute la diversité, tant les disparités sont grandes entre, d’une part, les branches agricoles, les modes de production, et, d’autre part, les aires géographiques, continentales, nationales ou régionales. Non. Le propos est d’en dégager les constantes, les obstacles qui pavent le parcours des femmes. Des obstacles qui freinent leur carrière, qui les empêchent de vivre décemment, qui les empêchent de faire vivre décemment leur famille. Ces obstacles, plus marqués dans les pays en voie de développement qu’ailleurs, ont pour origine une seule et même cause : le sexisme ».

À lire et voir sur le site Visionscarto