Faïza Guène: «Le système ne produit pas de gens comme moi»

Par et

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il y a eu le monologue de Doria, quinze ans, seule avec sa mère dans une cité de Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis). Le roman s’intitulait Kiffe kiffe demain, nous étions en 2004 et la langue bondissante de Faïza Guène, 19 ans à l’époque, avait fait crier à l’irruption d’une Sagan des cités – chez des journalistes souvent avides de placage.