L'essayiste Siri Hustvedt anéantit le dualisme entre le corps et l'esprit

Par

Dans son nouveau livre, la romancière et essayiste américaine Siri Hustvedt démonte, calmement mais fermement, la mode de la théorie computationnelle du cerveau, les mirages de l’intelligence artificielle ou les dessous de la psychologie sociale de l’évolution.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Les humains sont les seuls animaux qui tuent pour des idées, il est donc sage de prendre celles-ci au sérieux, sage de s’interroger sur leur nature et leur origine. » À partir de cet énoncé, la romancière et essayiste américaine Siri Hustvedt propose une enquête intellectuelle étendue sur la « problématique corps/esprit ». Afin de savoir « de quoi sont faites les pensées ? » et si « elles ne viennent pas de notre corps, d’où viennent-elles ? ».