Au «Presbytère», les filets serrés de l’angoisse

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

  • Nouveau
  • 12/08/2018 22:43
  • Par

Oui merci beaucoup Emmanuelle pour cet article. Curieusement j'ai  terminé il y a peu "Prenez soin d'elle" d'Ella Balaert que vous aviez chroniqué, sujet grave également et dont  j'ai beaucoup apprécié l'écriture.

 

Lu l'année dernière, Le Presbytère m'a frappé. L'écriture est passionnante, l'horreur indicible, les personnages glaçants. J'ai adoré la manière dont l'autrice noie ses discours directs et indirects, qu'elle fait apparaître la phrase parlée au sein de celles écrites.

À ne pas rater.

Le mot "abus sexuel" fait partie d'un langage qui tend à minimiser les violences sexuelles. On ne peut "abuser" que d'un droit dont on dispose au départ, ou du gâteau au chocolat, ou de la confiance de quelqu'un. Ce ne sont pas des abus mais des agressions, des violences, des actes de torture.

Sinon, je ne peux pas commenter le roman que je n'ai pas encore eu le plaisir de découvrir :) merci pour la découverte.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale

L'entretien a été réalisé par écrit en juillet 2018.

De la même auteure, lire aussi « La cravate », texte court paru dans le numéro de janvier 2018 de la Nouvelle Revue française.

***

Pour la troisième année consécutive, l’équipe de Mediapart vous propose cet été une série baptisée « Au détour des livres » rassemblant des chroniques sur des livres, parus ou traduits au cours des douze derniers mois, qui nous ont passionné·e·s, inspiré·e·s ou simplement intéressé·e·s, mais qui n’ont pas trouvé leur place dans le journal au moment de leur arrivée dans les rayons des librairies. Toute l’équipe s’est mobilisée, pas seulement les journalistes de la rédaction, pour vous faire connaître ses coups de cœur. Ces livres sont de toutes sortes, des romans, des essais, de la poésie, des livres graphiques et même des livres pour enfants. Retrouvez les précédentes éditions : celle de 2016 et celle de 2017. Et nos propositions de cette année sont à découvrir ici. En espérant que cela vous donne envie de vous en emparer !