De la misogynie au féminicide

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une « littérature » d'hommes perdus pour l'intelligence – ils éprouvent une peur panique ou une fureur effrénée face aux femmes ayant desserré l'étau du patriarcat – se donne libre cours, des vaticinations du folliculaire français Éric Zemmour aux imprécations venues de la sous-culture incel (involuntary celibate : les célibataires malgré eux).