Grand Corps Malade: «C’est plus un album de femmes qu’un album féministe»

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De Véronique Sanson à Laura Smet en passant par Camille Lellouche ou Manon, la très jeune gagnante d’un concours de slam, l’artiste dionysien Grand Corps Malade a voulu dans son nouvel album Mesdames donner la parole à plusieurs générations de femmes, pour dix duos qui interrogent notre époque et les enjeux féministes à l’ère du mouvement #MeToo et de la libération de parole. L’occasion également de discuter de la reprise des événements culturels et des inquiétudes du monde artistique en cette période post-Covid.