Comment filmer l’extrême droite

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

1 commentaire sélectionné par Mediapart

Tous les commentaires

 

- Mais mon coeur c'est demain la St Valentin, pourquoi me ramène tu des fleurs aujourd'hui !!???

- Mon amour, demain je n'aurais pas le temps, je serais avec ma chérie ...

innocent

hors sujet ? bof, comprenne qui voudra ...

 

L'interview des deux documentaristes est très intéressante. J'irai sans doute voir leur film.

 

Merci pour ce post très instructif !

« Si toutefois vous faites une enquête, ça m'intéresse. »
@LECTEURFID
Voilà une idée qu'elle est bonne smile
Si vous faites une enquête sur les milices antifas, ça m'intéresse aussi cool

très clairement un genre de think tank d'extreme-droite. ça peut être intéressant d'en savoir plus mais ils ne se cachent pas du tout d'être des suprémacistes blancs.

Tout à fait. D'e même qu'ils organisent des colloques où l'on retrouve toute la nébuleuse de l'extrême droite française.

C'est de l'humour ?

Le "dispositif" retenu peut surprendre et le film n'a rien de folichon, mais il raconte quelque chose. Du ressentiment – lié à l'humiliation – à l'engagement, d'une violence à l'autre. Au-delà du carriérisme épinglé, qui ne présente rien d'original, ce film est intéressant car il montre qu'il y a plus d'une souffrance et que l'homme ne vit pas que de pain, comme disait déjà le Deutéronome, et que reprit Vladimir Doudintsev pour le titre de son gros (et un peu fastidieux) livre.

Très intéressante interview, merci Lucie Delaporte. Qui donne à réfléchir, ce qui me paraît bien préférable à tenter de susciter l'effroi, comme Mediapart a pu le faire par le passé sur ce genre de sujet.

 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Ah ... Si le maquereau Horst Wessel avait eu une tronche filmable,  on aurait eu droit à un film sur ses souffrances, filmées par Leni Riefenstahl, plutôt qu'un simple hymne.
Le FN ne pouvant pas encore mettre en scène ses truands, il peut se permettre de laisser le travail de banalisation aux mains de ses opposants.

Ce film n'est pas un panégyrique, mais un avertissement.

Merci encore. La question devient urgente: qu'y a-t-il dans la tronche d'un nazi, d'un ghosn ou d'un umpsfnlrem à part l'"ascension" "sociale" et la "richesse" par n'importe quels moyens ?

J'ai l'impression qu'avant tout cela il y a un désir de revanche. Le socle le plus commun et le plus efficace pour faire grandir ces profils c'est de leur faire miroiter quelque chose auquel il devrait avoir droit mais qu'il n'ont pas: travail, respect, argent, amour... Puis de nommer les coupables.  

Et quel dispositif pour filmer un candidat LAREM...

  • Nouveau
  • 14/02/2020 21:42
  • Par

"video bloquée par canal plus" le robot youtube fait des siennes

(mediapart utilise Viméo pardon; d'habitude moins de problèmes sur cette plateforme)

Denis Robert qui n'est pas tendre avec la Macronie a aussi des problèmes avec certains de la « communauté YouTube » smile
S'attaquer au vrai Pouvoir n'est pas simple undecided

 © Le Media © Le Media

ok merci; c'est rétabli

Très intéressant. Merci.

Très chouette documentaire, bien mené,très documentée ont se pose la question par moment pourquoi ont ils ouvert leur porte pour se faire filmé de l’intérieur ,
Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale