Danièle Kriegel: «Israël n'est plus dans l'universel»

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Danièle Kriegel a dû se faire un prénom, du temps où sa mère, Annie Kriegel (1926-1995), née Becker, résistante admirable, stalinienne de choc jusqu'en 1956, puis anticommuniste opiniâtre et apologiste acharnée d'Israël, tenait le haut du pavé des débats intellectuels en France, ayant pignon (Le Figaro) sur rue. Longtemps, Danièle fut appelée par inadvertance, réflexe et confusion : Annie...