Je ne sais si cela vous arrive également, mais ces derniers temps je tombe sur Lionel Jospin à chaque date historique. Le 8 mai, 68e anniversaire de la victoire sur la barbarie nazie, me voilà derrière l’ancien premier ministre qui déjeune sur la place d’Ars-en-Ré (17). Il interroge la serveuse à propos du crabe censé peupler son assiette. Il n’en reconnaît point la chair. Curieux doute pour qui eut – à un point tel – la pratique du panier de crustacés en question...