Frédéric Viguier: «La pauvreté n’est que la pointe extrême des autres inégalités»

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Un pognon de dingue » dépensé pour des pauvres qui n’ont, pour sortir de la mouise, qu’à « traverser la rue ». Comment est-on arrivé à un tel niveau de stigmatisation de toute une partie de notre société, au plus haut niveau de l’État ? Frédéric Viguier, sociologue, enseignant au sein de l’Institut des études françaises à l’université de New York, retrace, de l’après-guerre à aujourd’hui, 70 ans d’histoire de La Cause des pauvres en France, dans un ouvrage érudit et totalement contemporain (édité aux Presses de Sciences-Po).