Le monde «plus sombre» de Leonard Cohen

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À l'occasion de la sortie de l'album « Make it darker » (« rends-le plus sombre ») le mois dernier, la revue The New Yorker avait consacré un long récit à la genèse de ce disque « obsédé par la mortalité, infusé par Dieu, drôle malgré tout » et au parcours de Leonard Cohen. L'article le plus complet du moment (en anglais) sur la biographie du musicien canadien décédé jeudi 10 novembre, où l'on découvre notamment les sources d'inspiration que furent la Grèce et l'île d'Hydra, mais aussi l'apport de ses origines juives et sa relation avec le récemment nobélisé Bob Dylan. À lire ici.