Arabie saoudite: les rodéos urbains se font rébellion politique

Par

En étudiant la pratique des rodéos urbains menés par une jeunesse en rupture de ban, l’anthropologue Pascal Menoret livre un regard inédit et saisissant sur l’Arabie saoudite, où se mêlent culture du pétrole, infra-résistance à la dictature et jeux de séduction et d’érotisme au pays du wahhabisme.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

On devine depuis longtemps que la conduite est un enjeu politique en Arabie saoudite, à travers l’interdiction faite aux femmes de prendre le volant, décidée après une manifestation de 47 femmes conduisant une voiture sur l’avenue Ullaya de Riyad, le 6 octobre 1990, alors que la loi ne l’interdisait pas explicitement jusque-là, même si cette pratique était considérée comme socialement inappropriée.