La langue arabe est un outil d’ouverture dans une France refermée sur elle-même

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Intéressant, l'article. À rapprocher du latin, langue de l'oppresseur, comme langue "officielle" de l'"église" "catholique". La langue nazie est la langue parlée par les nazis. Goethe a été gazé à Auchwitz.

Le petit marquis se surpasse!

Merci pour vos arguments .. Mdr tellement ridicule que ça ne prête pas à conséquences

"Le racisme n'est pas une opinion, c'est un délit."

tsssss....tsssss.... la ou commence la censure, finit la démocratie. En dehors du fait que toutes les opinons, y compris les plus abjectes, doivent être libres, la seule manière de lutter contre des idées nauséabondes c'est de leur permettre de s'exprimer. Sinon, elles chemineront sous cape, sans aucune opposition et feront bien plus facilement des adeptes. C'est ce qu'on voit avec les fake news. Il est stupide de vouloir les interdire, il faut les laisser s'exprimer officiellement pour pouvoir démontrer leur mensonge. Certes ce n'est pas facile, tellement certains sujets tiennent à l’obsession et à la phobie, mais c'est encore, à mon sens, la moins mauvaise solution.

Peut être mais en France le racisme est bien un délit.

Un "isme" n'est jamais un délit. Ouvrez le code pénal et vous verrez. Ce qui est délictueux,ce sont des paroles et des actes qui ... etc.

Si vous réfléchissez un peu, la différence vous apparaîtra importante.

Les esclaves étaient notamment des "prises de guerre" et servaient de monnaie.

Dans les guerres modernes on ne vend plus on viole les femmes voire les enfants sur place et les russes n'ont pas été les derniers en Tchétchénie par exemple.

Du coup vous aimez moins la langue russe?

Remarquez, ça ne l'empêche pas d'exister, quand on y pense. 

Et même le russe, que Charles-Hubert de G. recommande, et en partant de son point de vue, justement. Je dis ça, j'adore le russe et la culture que cette langue véhicule. Mais apprendre l'arabe ne me dérangerait nullement. Au contraire. 

Vous avez raison, le racisme gardé in petto n’est pas punissable 

> Vous avez raison, le racisme gardé in petto n’est pas punissable

On peut même dire qu'il n'existe pas.

Exact un enseignement d'un arabe d'ouverture est possible et même indispensable, et une langue arabe laïque car c'est uniquement sous cet angle que cette langue peut être intégrée.

Si j'avaais un parent ou grand-parents arabe je serais le premier a vouloir apprendre la langue de mes origines ! 

Alors non à l'obligation mais qu'il y ai la possibilité partout sur le territoire de pouvoir le faire.

Il me semble pourtant que c'est ce qu'on doit apprendre aux enfants "On ne dit pas que la dame est grosse ou que Jacques Martin sent mauvais de la bouche..."

 

Il reste Thierry  qu'en l'état de nos lois et institutions l'expression publique de propos raciste ou d'injure à caractère raciste est un délit, ainsi je ne peux pas dire que vous êtes un blanc de merde ou un white ass hole sans tomber sous le coup de la loi...

 Donc Tsss tsss c'est encore une fois de trop...

On peut même dire qu[e le racisme] n'existe pas.

Comme Dieu mais cela n'empêche pas les fanatiques croyants de croire.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Je ne suis pas sûr que ça joue pour tout le monde...j’avais une grande mère italienne mais je n’ai appris l’italien que plus tard, par moi meme

personne ne prononçait un mot d’italien chez mon père, ils voulaient s’intégrer de façon forcenée 

On est bien d'accord que personne n'a jamais parlé de rendre l'apprentissage de l'arabe obligatoire en France ?

C'est vrai. J'aurais tendance à dire que quand on apprend une nouvelle langue, on a accès à une nouvelle manière de penser, de percevoir, et c'est un peu comme si on développait une nouvelle personnalité. Donc oui, pourquoi pas, on peut voir cela comme la naissance d'une nouvelle variante de moi qui cohabite avec le ou les anciennes....

Les extémistes des deux camps à savoir les Islamistes dans les pays arabes et ceux de France peuvent se donner la main ! Les premiers veulent arabiser tout l'enseignement en éliminant le francais , et les deuxièmes veulent faire de même pour l'Arabe ! Pourtant L'arabe Classique est une très belle langue , demandez aux Francais qui la parlent ! Que les uns et les autres se chamaillent , mais de grâce n'empêchez pa ceux qui veulent s'enrichir à apprendre une langue qui est un supplément intellectuel ! Dire qu'il y en a pas d'Arabes laïcs c'est une aberration !

Votre raisonnement n'est pas si évident. Toutes les opinions doivent être libres dites vous , mais lorsqu'une opinion abjecte prend le dessus parce que les medias reprennent les propos des uns et des autres, certains vont être confortés dans leurs idées abjectes. Et je crois que c'est ce qui se passe à l'heure actuelle , le racisme a beau être un délit, il suffit de croiser des gens que l'on ne rencontre pas d'habitude pour voir fleurir les propos racistes  ( au bistrot pas exemple)

Amal Murkus sings "On this Earth" by Mahmoud Darwish, with paintings of Ismail Shammout © EITAN Meir ALTMAN

La même langue, dans un autre registre :

Julia Boutros Win Al Malayin french translation. © Abdelrahmane Aboumyriam

(Ir)réflexion faite ... cool 

surreel-2

J'ai juste vu Xavier Bertrand dire qu'il refusait l'arabe obligatoire en primaire ... Je ne sais pas qui a fait cette proposition ...

@ Charles-Hubert de Girondiac et @Satourou

avez-vous bien lu l'article car vous commentez à côté ?

Ici, nous parlons bien de la linguistique, loin de vos apréhensions sur l'usage de la langue par des dirigeants mal intentionnés (oulà, arabe, langue "nazie", point G du monologue atteint ! plus de débat possible).

 C'est comme la confusion entre la religion et ses différents courants. Nous ne pouvons juger de la religion mulsulmane seulement sur tel courant wahabite contemporain ou les fatimides égyptiens du moyen-age;

 Vous ne feriez pas cet impair avec la religion chrétienne par exemple en vous focalisant sur le KKK aux USA (https://fr.wikipedia.org/wiki/Ku_Klux_Klan) et vous ne dévalorisiez pas aussi facilement l'anglais ou le français qui ont servi, en différentes périodes, à une oppression ignoble.

 

La langue arabe n'est pas limitée aux dialectes marocains ou classique mais est un organe vivant de la culture humaine.

Sachez que des centaines de mots que vous employez en bon francophone viennent de l'arabe ! (https://www.franceculture.fr/sciences-du-langage/plus-de-500-mots-couramment-utilises-en-francais-portent-la-marque-de-l-arabe 

ou 

https://fr.wiktionary.org/wiki/Annexe:Mots_fran%C3%A7ais_d%E2%80%99origine_arabe )

C'est d'ailleurs un point qui manque dans l'article de Mr perraud, les échanges linguistiques entre communautés scientifiques, commerciales, artistiques qui enrichissent notre "sabir" (https://fr.wikipedia.org/wiki/Sabir)

Quel post STUPIDE qui souligne votre ignorance abyssale sur la culture arabe.

Parlez nous du grand Averroes qui a vécu a Cordoue.

Parlez nous de la culture arabo- andalouse, du génie arabe en matière d irrigation,en architecture et en sciences.

En médecine par exemple...

Et on vous a déjà explique que ce pauvre wiki est un condense d approximations.

A partir d aujourd hui je vais manifester pour qu' on détruise toutes les églises, la religion catholique étant responsable des massacres en terre sainte, des cathares et cette horrible saint Barthélemy. 

Ben mon colon , comme post idiot, vous êtes le champion.

Vous avez oublié d y inclure votre marotte, le diesel...undecided

C'est très beau et je suis entièrement d'accord. laughing

Merci infiniment!

Julia Boutros est une chanteuse libanaise chrétienne. Il existe de grands poètes de langue arabe qui sont chrétiens. De grands dictionnaires arabes unilingues sont l'oeuvre d'Arabes chrétiens. Non, l'arabe n'est pas que la langue de l'islam et des seuls Arabes musulmans. Pour beaucoup d'Arabes chrétiens, elle est aussi la leur. 

Un ami libanais chrétien d'origine grecque parlant arabe, français et anglais, m'a dit que l'arabe est celle qui exprime le mieux l'affect. 

Tout cela pour dire qu'il existe bien une langue arabe dissociée de l'islam, n'en déplaise à certains daechis & co non musulmans.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Zemmour n'aurait pas mieux dit. On retrouve dans votre fulgurance le même talent pour essentialiser non pas tout un peuple mais toute une communauté de peuples réunis autour d'une langue complexe, riche de bien des Histoires plus que millénaire et que vous réduisez en une éructation haineuse en moins d'une phrase. Vous remportez haut-la-main la palme du commentaire le plus con de la semaine  posté en tête de gondole.

Je vous prie d'agréer mon exact considération.

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Il n'y a pas d'arabe coranique ! La langue du Coran est identique à l'arabe dit classique ou littéraire. La seule différence est que l'écriture du Coran est vocalisée. 

Je ne suis pas un spécialiste mais ......! certains disent... que l’arabe coranique est truffé de mots difficileS à traduire, incompréhensibles,  issus de l’ araméen , textes  sacrés anciens , qui furent transposés dans le coran par ceux qui ont écrit  le coran....évidemment c’est une vision assez athéiste  et polémiste des choses j’en convient ! mais dire que le coran est de l’arabe pur c’est faux! 

Ce sont surtout des propos qui ignorent ce qui caractérise une langue. Si un arabe dialectal se distingue de l'arabe classique, ce n'est pas seulement une question de vocabulaire, mais aussi de grammaire. Qu'il y ait des mots difficiles dans le Coran n'en fait pas une langue différente. D'ailleurs, les enfants du Maghreb durant la période coloniale apprenaient l'arabe (classique) à l'école coranique. Apprentissage qui se faisait à partir des versets du Coran.

terminer par inch Allah est une grossière erreur pour défendre l.arabe, je ne vous pas ce que vous voulez dire.  

Raison de plus pour faire enseigner l'arabe par des professeurs de l'Education Nationale, donc laïques. 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

L'Occitanie n'est pas que la Provence. Et je refuse de laisser croire que les défenseurs de la langue occitane sont des identitaires d'extrême-droite (d'ailleurs ceux-là ne reconnaissent pas le mot "occitan", sauf peut-être pour désigner un habitant de la région administrative artificielle Midi-Pyérénées-Languedox-Roussillon).

Quant à dire que défendre une langue est un fantasme, c'est extrêmement sympathique pour celles et ceux qui essaient de la faire vivre malgré les idées reçues ancrées dans l'inconscient depuis un siècle et les railleries qui en découlent.

Je ne suis pas suffisamment calée en culture arabe ou musulmane mais le fait que le Inch Allah revienne sans cesse dans le discours me fait penser à des mots comme Bondieu! qu'on utilise moins maintenant mais que l'on utilisait souvent autrefois sans qu'il y ait nécessairement de connotation religieuse.

Mais c'est peut être justement le peu de place fait dans l'enseignement à ce qui constitue l'origine de l'élève , qui amène le repli sur soi.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Si. Je suis arabophone et de par mon travail je fréquente beaucoup le texte coranique. Non, la langue du Coran est très différente de l'arabe littéraire ou classique. Je parle bien de la syntaxe. C'est même là le génie de ce texte. J'ai beau chercher, je ne trouve pas d'équivalent dans le corpus littéraire arabe, ou même quelque chose d'approchant. Bien entendu, cela n'exclut pas que beaucoup de versets sont de facture simple accessible à un débutant dans la langue.

De grâce que personne ne me fasse dire que je cautionne l'idée que c'est une langue divine d'où sa singularité. Il faut lire l'histoire de la collecte du texte coranique. Il en existait plusieurs avant que celui en circulation aujourd'hui fût définitivement adopté après avoir jeté au feu les autres versions. 

C'est exactement ça. Je l'utilise également. Cette expression est un figement qui s'est vidée de son sens littéral. Cela n'empêche pas que des croyants l''utilisent à bon escient! Je n'y vois aucun problème!

"D'ailleurs, les enfants du Maghreb durant la période coloniale apprenaient l'arabe (classique) à l'école coranique."

D'ailleurs, Des enfants (peu, très peu), pas Les enfants... Ne nous bercez pas d'illusions, l'arabe du Coran ou l'arabe moderne sont du chinois pour les maghrébins de l'époque coloniale et même pour ceux d'après l'indépendance. D'où la campagne d'arabisation par Boumédienne en Algérie. Déjà que l'arabe moderne (standard) parlé aux infos est incompréhensible par ceux des beurs n'ayant pas fait d'études d'arabe moderne... Imaginons l'arabe coranique...
La derdja (langue du Maghreb) n'a pas grand chose à voir avec l'arabe scolaire, et, encore moins, avec celui du Coran.
Autant nous annoncer que celui qui parle occitan ou piémontais ou catalan comprend tout aussi bien le français, ou l'italien, l'espagnol, le portugais que le latin...

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

"Il en existait plusieurs avant que celui en circulation aujourd'hui fût définitivement adopté en jetant au feu les autres versions. "

La tentative de faire du Coran un texte incréé, sans processus d'élaboration historique, n'a pas abouti. Certaines versions ont échappé au feu. Les manuscrits de Sanaa au Yémen, par exemple.

"C'est une langue de la mer... et toute une vision du monde ."

Une langue de la mer ? Les hippocampes étaient de plus grande taille à l'époque pour transporter ces cavaliers hors pair... q:o)

C'est quoi une langue de la mer ? Pour le grec ou le phénicien, j'entrevois ce que ça peut être...

Si vous y allez comme ça alors il faudrait parler des langues arabes du Coran. Je ne suis pas arabophone, à peine bredouillant mais j'ai appris, lu quelques spécialistes et pu voir certains des anciens textes qui se sont retrouvés compilés et oui, la syntaxe donc la ponctuation, la prononciation,  à tel point qu'on pourrait dire à seule vue de l'écriture que ce n'est pas la même langue qu'au départ .. (il en va de même pour les langues latines)

Cependant, l'histoire de cette langue sémitique modifiée entre autre avec l'usage du Coran n'est-elle pas autre chose que l'histoire de l'arabe classique?

Mon propos n'était pas de discuter de l'origine du texte coranique créé ou incréé. Je laisse cela aux spécialistes. Après tout cela relève de la foi et comme telle ne se discute pas. La majorité des musulmans ignorent la pluralité historique de leur texte sacré, laquelle pourrait s'expliquer par des simples lacunes de mémorisation chez les uns et les autres des transmetteurs. La volonté de définir un seul texte de référence visait sans doute à prévenir une division de l'oumma que l'islam était censé rassembler.

Tout à fait d'accord!

J'adhère à votre analyse, mais permettez moi de vous exprimer ma très grande inquiétude quand à votre appréciation : "Après tout cela relève de la foi et comme telle ne se discute pas.", qui ne laisse aucune issue au non croyant puisqu'il ne peut que se plier à ce postulat et donner un pouvoir d'origine mythique au croyant sur le réel, sur mon réel. Ce à quoi je me refuse.

"Ce à quoi je me refuse". Et cela non plus ne se discute pas.

Si vous "ne croyez pas", les croyants n'ont aucune prise sur "votre réel" car leur croyance vous indiffère, non? Si vous ressentez un "pouvoir" des croyants sur votre réel, c'est que vous "croyez" à un autre "réel" et qu'il n'y a pas de place pour les deux.

Allez expliquer cela à un.e athée en Arabie saoudite ou tout autre société musulmane ou d'une autre croyance radicale (pléonasme).
Vous le voyez facile, depuis votre canapé. Les sociétés religieuses sont tolérantes selon vous !
Auriez vous le courage de vous revendiquer du radicalisme religieux ?

La notion de dogme n'a aucune signification, si l'on vous suit !

Un exemple, si je suis une femme, je dois me voiler (et ce n'est pas le pire pour une femme dans ces enfers pour femmes), mais effectivement, le réel de la femme voilée n'est pas tributaire d'une contrainte religieuse imposée dans ces sociétés, et est un réel fantasmé. L"assassinat d'une femme libre a eu lieu il y a peu en Égypte.
Bien vu ! Vivons cachés ! Mais alors bien invisibles face à la religion si tolérante !
Effectivement, je conçois un autre réel que celui des dogmatiques.
Un chouïa réac votre position, non, comme pour beaucoup de thuriféraires d'une idéologie totalitaire ?
Mais vous allez me rassurer... Vous êtes un grand démocrate convaincu, bla bla bla bla...

Ah parce que vous parliez des athées en Arabie saoudite?

J'avais compris que vous parliez de vous.

Pour vous (et moi), nous sommes d'accord. "Ce à quoi je me refuse",  ne se discute pas. Et les croyants n'ont pas de prise sur votre "réel" (ni le mien). Réel qui n'a rien à voir avec celui des athées en Arabie saoudite.

"Ah parce que vous parliez des athées en Arabie saoudite?"

Non...
Je parlais du pouvoir sectaire de la religion.

"Et les croyants n'ont pas de prise sur votre "réel" (ni le mien).
"

Vous vivez sûrement dans un quartier chic sans pressions religieuses... La Manif pour Tous chaque 36 du mois...

Un exemple de pression religieuse sur "votre réel"?

Vous plaisantez ? Le rejet effectif du droit des femmes a disposer de leur personne et de leurs droits humains, le droit pour les homosexuels d'exister naturellement. La violence que je dois subir vis-à-vis du monde animal.
Le simple fait d'être athée. Tout cela, sans les autres violences religieuses affichées, et appliquées dès que le pouvoir religieux a un pouvoir politique, me condamne à me renier de manière directe ou indirecte.
La religion est un fléau.

Mais en quoi les croyants ont-ils du pouvoir sur votre réel? Sur votre imaginaire plutôt, semble-t-il.

Il n'est question, ni pour vous ni pour moi, que le "pouvoir religieux ait un pouvoir politique".

L'invocation de l'oppression religieuse en Arabie ou en Egypte peut renforcer cette conviction. Mais il semble que vous ayez du mal à coexister avec des "croyants", même s'ils sont contraints de respecter le cadre républicain, comme si leurs croyances s'opposaient à vos propres croyances, comme si leur simple expression était une injonction à vous "renier".

 

J'ai l'impression de lire du Tarik Ramadan.
Enfermer mon réel dans mon imaginaire !
Et pourquoi pas me proposer de m'enfermer dans une fumerie d'opium, où mon imaginaire n'aurait aucune contrainte selon, bien sûr, les capacités de mes moyens matériels et non spirituels ?

Vous n'avez rien d'autre en magasin ?

Plaisantin !

Je n'ai aucune croyance. Ce verbe "croire" n'existe que dans le discours d'autres. Je suis un rationaliste, pas un idéaliste. J'interprète le : "je crois" comme appartenant à un dogme, une approximation rassurante, mais ne reposant sur rien de tangible ou de démontrable.

C'est ce que j'oppose à mes interlocuteurs radicaux religieux des quartiers défavorisés que je côtoie chaque jour. Leur arme définitive ? Youtube. Des vidéos, évidemment trafiquées pour un œil critique, qui prouveraient le bien fondé de leurs convictions erratiques.

Démontées par une analyse incontournable, ils doutent, mais agrippant leur bouée du "je crois" vous en soumettent d'autres et d'autres vidéos encore... Par contre, ils sont démunis par la méconnaissance qu'ils ont du Coran et des hadiths pour les musulmans, ou de la Bible pour les chrétiens. Ce qui les rend agressifs.

J'ai découvert il y a quelques années que les djinns, dont l'existence que je pensais limitée aux seuls musulmans étaient aussi prégnante chez les chrétiens.

Construire une société harmonieuse sur tant d'antagonismes incontournables ne peut que mener, soit à ma rédition (comme elle existait au moyen âge en occident, le point cuminant étant l'inquisition que vous semblez avoir totalement oubliée), soit à celle de l'obscurantisme où je pourrais, tout en affichant une adhésion apparente, en secret exister dans mon imaginaire, au risque d'être brûlé comme sorcier.

 

L'important c'est que le religieux n'ait pas le pouvoir politique. Et c'est ce que garantit la République laïque.

Si vous avez du mal à supporter la présence de "croyants" autour de vous dans ce cadre, c'est votre problème. La République laïque ne peut vous en soulager, puisque elle vous demande de coexister avec eux.

"L'important c'est que le religieux n'ait pas le pouvoir politique."

C'est justement ce que cherchent à remettre en cause toutes les religions. Quelque soit le domaine politique.
Les croyants sont les premières victimes soumises de cette esbroufe par manque d'esprit critique et donc complices par lâcheté ou par facilité coupable. Ah mais le dogme !

 Ne faites pas l'ingénu, l'Histoire est remplie de ces situations où la religion est instrumentalisée dans des buts de domination politique. La religion serait partie secondaire si elle n'était qu'un instrument pour d'autres aspects que le patriarcat et l'acceptation des inégalités entre humains entre eux  et vis-à-vis des autres espèces sensibles.
La finalité ce sont les droits humains et sensibles, et le bien commun surtout le bien commun, écologique par l'urgence.

"Les religions" ne sont pas  des acteurs historiques. Elles sont "instrumentalisées" comme vous dites, par des hommes. C'est à eux qu'il faut s'en prendre. Accorder de la force aux "religions", c'est croire soi-même à des abstractions. 

Essayez de remplacer "les religions" par "les idéologies" dans votre discours et vous serez le premier à reconnaître que "combattre les idéologies" n'a de sens qu'au nom d'une idéologie alternative, qu'elle soit scientifique, philosophique, politique ou religieuse.

Classiquement, les religions avançaient le concept de l'influence satanique pour maintenir leur pouvoir irrationnel. Beaucoup de morts, de torturés, de dominés par contrainte. Puis, devant tant d'incohérence surnaturelle est introduit la notion de libre arbitre avec influence satanique en arrière plan, pour maintenir les dominés au sort des dominants.
Aujourd'hui, vous avancez la libre soumission à une idéologie (d'essence satanique ou malfaisante tout au moins), toujours dans le même esprit d'iniquité.
Les droits Humains, des Êtres sensibles, de l'environnement, du bien commun sont une idéologie ?
Soit...

J'en suis.

Eh bien voilà !

La seule chose qu'on puisse exiger de vous (comme des autres à votre égard), c'est que vous respectiez la liberté de croire à autre chose, du moment que la mise en pratique de ces croyances respecte les lois protégeant la liberté de tous (donc la vôtre), dans la réalité, pas dans votre imagination.

Soit dit en passant, l'invocation du "pouvoir satanique" ne vous est pas étrangère. Comment pouvez-vous identifier le propos de votre interlocuteur sur ce fil à celui de Tariq Ramadan, alors que rien ne les relie sinon l'intention "malfaisante", "satanique", que vous leur prêtez à tous les deux? 

"que vous respectiez la liberté de croire à autre chose"

N'associez pas le terme "croire" à mon pseudo.
Vous pouvez lire tous mes commentaires, vous ne trouverez aucune association entre "Je" (moi) et "Croire" conjugué à tous les temps. Jamais. Jamais. Sauf accident... Et je vous mets au défi d'en trouver un !:o)

J'identifie le propos à l’ambiguïté teinté de tolérance. Ou plutôt à la tolérance teintée d’ambiguïté.
Et pas plus que "Dieu", "Satan" n'a de signification, si ce n'est dans le contexte névrotique réactionnaire des théologies.

Pour conclure mon opposition à votre ambiguïté vis-à-vis de La Religion...

La religion comme une verge. La religion comme une verge.

Je ne vois pas bien à quoi vous répondez. Je suppose que vous êtes d'accord pour respecter la liberté de "croire à autre chose". Quant à l'amalgame "satanique" de votre interlocuteur avec T. Ramadan, j'aimerais savoir ce qui peut le justifier à vos yeux sinon une diabolisation.

Je partage à titre personnel votre mépris des religions, de toutes les religions.

Mais je voudrais juste vous rappeler qu'en France on a tout à fait le droit de la montrer en public (sa religion, pas sa verge). Cela fait partie des libertés fondamentales, au même titre que la liberté d'exprimer publiquement ses opinions politiques.

C'est ce que certains ont une fâcheuse tendance à oublier... surtout quand cela concerne la religion musulmane!

Le problème n'est pas la visibilité des religions mais le prosélytisme (ce que signifie : "on ne la montre pas en public"). Agiter sa bite avec ostentation en public n'est pas pratiquer le nudisme.
Les "opinions politiques" ne reposent pas sur des dogmes mais sur l'appréciation du rapport de l'humain à l'humain et à la nature et de celui de la notion de Bien Commun.
Le socialisme (socialisme, communisme, anarchisme), le libéralisme, le fascisme et toutes idéologies évoluent, en mieux ou pas. Les religions sont figées par leurs dogmes, surtout l'islam avec l'affirmation que le Coran serait incréé, le pire frein à une sortie de l'obscurantisme et un ferment pour la réaction conservatrice patriarcale. Mais ne vous méprenez pas, elles sont toutes néfastes au même niveau d'aliénation. Pas plus pas moins.

"Le problème n'est pas la visibilité des religions mais le prosélytisme". 

C'est aussi que vous confondez délibérément les deux. Vous confondez l'"ostensible" (fait pour être vu) et l'"ostentatoire" (fait pour produire un effet sur les autres). Le premier est le principe même de la liberté fondamentale que vous rappelle Abouadil. Pour vous, le fait même d'exprimer ce que l'on croit semble être ostentatoire, donc "prosélyte". C'est ça aussi le problème.

La distinction que vous faites entre  "opinions politiques" et "religions" est bancale. Si vous opposez à la "religion"  (théologies + églises) la "politique" (idéologies + partis) vous pouvez leur faire la même critique d'être "figées par leurs dogmes".  Si vous opposez des "opinions politiques" à des "convictions religieuses", vous devez reconnaître que les deux sont susceptibles d'évoluer. Notre "opinion" sur la démocratie, l'égalité des droits, etc., n'est plus la même qu'il y a un siècle. De même pour la "conviction" religieuse d'un croyant d'aujourd'hui.

C'est le mouvement social qui a fait évoluer les églises chrétiennes, pas leur "génie" propre. En postulant que l'"islam" ne saurait évoluer, vous n'exprimez en fait que votre préjugé selon lequel il serait dépourvu de ce "génie" que vous attribuez implicitement au christianisme. 

Je savais que j'allais me faire allumer là-dessus ! wink

Mais je l'ai fait exprès.

Car ce qui compte, c'est le symbole. Le principe, tu sais, ce bon vieux truc que l'on jette de plus en plus à la poubelle...

Je suis trop vieille aujourd'hui, mais bon sang, qu'est ce que j'aurais aimé parler l'arabe, le russe un peu mieux que ce que je le fais aujourd'hui, etc... !

J'admire les gens comme Hagège qui parle ... huit ou dix langues, y compris genre le hongrois !

J'avions déjà répondu... !

Mais c'est bien, ça fait causer. En arabe, en kabyle...

Et ça fait enrager les coincés, alors ...laughing

Tiens, j'aimerais bien savoir comment on dit "va te faire..." en arabe ?

Le swahili c'est très sympa aussi, c'est une langue bantoue avec des bouts d'arabe dedans... laughing

Le plaisir d'écrire de droite à gauche faisait partie de ma motivation (et aussi la provocation qu'apprendre l'arabe  représentait autour de moi) lorsqu' entrant à la fac de langues,  je l'avais préféré au Suédois en 3ème langue 3, dite "de découverte" .

Je contemplais ensuite les devoirs produits avec un immense plaisir  comme si c'était ...des œuvres d'art vu que je déchiffrais avec peine. C'était magnifique et très valorisant.

Ma motivation pour l'arabe s'est hélas éteinte lorsque j'ai découvert que je ne comprenais pas les tracts (sans les voyelles) distribués au marché; ni les conversations,  et parce que je n'avais alors jamais mis les pieds dans un pays arabophone.  J'avais réussi mes deux examens et j'étais alors la seule "non maghrébine" en cours .(J'espère que ça n'avait pas de rapport)....

J'ai beaucoup plus été surprise par le fond nationalo-militariste du bouquin d'apprentissage d'alors que par son caractère religieux. A la troisième leçon,  on hissait déjà les drapeaux! ( je scandais plutôt  "gardarem lou larzac" dans mon temps libre.)

C’est vrai la vie culturelle est bien intense et ouverte à la Mecque qu’a New York!!

Quelle chance... !

Je parle le français (et j'adore l'argot, les patois, les langues régionales, bref, tous les parlers populaires) un peu l'allemand et le russe, j'ai fait du latin (ce fut une belle expérience)...

Nous sommes tous particuliers, et c'est tant mieux.

 

*****

Oui j'avais vu ta réponse mais il paraissait important d'apporter des précisions et je t'ai laissé le soin de parler éventuellement du mouvement culturel amazigh si tu veux...

 Azul ! Idir chante en  Tamazight 

Dans mon école de ZEP il y a 30 ans en Bretagne étaient proposés en activité périscolaire l'enseignement de l'arabe ainsi que sa calligraphie.

Un jour un élève ( CE1 )  me dit

-Monsieur, ça y est ! je sais écrire mon nom en arabe!

-Bien, montre-nous au tableau Saber

Et fier comme Artaban il m'écrit " r - e - b - a - S"

Un bon souvenir...

J'ai eu la chance d'étudier le latin dès la sixième et jusqu'au bac.

Principalement avec le De Bello gallico au passage pour Charles-Hubert.

Même au sein des parlers locaux il y a des nuances d'un village à l'autre

J'ai débuté en Penthièvre où l'on parle gallo et non breton.

Un élève un jour à mon collègue :

- Monsieur, à Sévignac c'est des bouseux! Ils disent des pouères! ( en parlant des cochons )

Au lieu de dire des pourciaux!

Pourciaux étant le pluriel de pourcet.

C'est aussi ça le plus beau métier du monde.

Un quintal pour l'expliquer c'est facile c'est une pérée le poids d'un pouère prêt pour l'abattoir.

Je crois que c'est aussi une question d'age : plus on apprend une langue tôt, mieux on l'intègre...

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Tiens moi aussi ça m'est arrivé: j'ai fait de l'anglais au lycée mais lors de mes voyages en Angleterre, les mots qui me viennent sont souvent des mots bretons ou allemands ( je n'ai pas fait d'allemand à l'école mais je suis souvent allée en Allemagne)

Très joli laughing

je suis convaincue qu'enseigner l'arabe aurait mille vertus:
- outre ne pas réduire la langue aux  dogmes religieux
- proposer une discipline où,  ce que les parents ou grand-parents maitrisent deviendrait, dans le cadre scolaire républicain, un héritage noble, un avantage linguistique et scolaire reconnu, plutôt qu'un stigmate qui vous enfonce.

- en finir avec cette hiérarchisation des langues,  des plus suspectes, à mon goût

"La langue mondiale" de Pascale Cazanova (2015), sur la hiérarchisation des langues, est très intéressant.

merci beaucoup ; j'ai observé la même chose avec le turc en allemagne

ouais bon ça se termine généralement en créole quand même hein ..

******smile smile

Et, pour reprendre la formule "darwinienne inversée" de George Steiner, la multiplicité des langues enrichit le monde, met en lumière des facettes nouvelles.

Je ne connais pas LJ Calvet comme linguiste, mais H. Walter et C. Hagège sont d'excellents auteurs.

Rappelons aussi le dictionnaire de notre ami Salah Guemriche... 

Rappelons aussi le dictionnaire de notre ami Salah Guemriche...

Un ouvrage à l'érudition délicieuse, qui depuis a malheureusement été quelque peu plagié.

Article recommandé.

L'arabe pas adapté à l'enseignement des sciences ? C'est plutôt cocasse puisque tout l'héritage grec nous est passé à travers des traductions en arabe, et le monde arabo-musulman a apporté des contributions majeures comme les fonctions trigonométriques, le vocabulaire de l'algèbre (mot arabe), sans compter tout le vocabulaire de l'astronomie !

L'arabe a cessé d'être la langue des sciences, mais il pourrait le redevenir... c'est juste que de nos jours, on utilise l'anglais... mais si vous regardez l'anglais du roi Alfred, eh bien on aurait eu bien du mal à y voir la future lingua franca du monde scientifique ! Et pourtant c'était une langue magnifique... comme toutes les langues d'ailleurs !

Si les marocains enseignent les mathématiques en français, c'est simplement dans une continuité, leur enseignement des mathématiques est dans la droite ligne de l'école française. Et d'ailleurs, à quoi cela leur servirait-il de recréer un arabe des mathématiques ? Cela avait un sens lorsque le monde arabo-musulman était le centre du monde intellectuel.

Tissu de conneries !

Je ne sais pas où vous êtes allé chercher toutes vos affirmations gratuites mais à l’evidence vous ne savez pas de quoi vous parlez.

Non la majorité des Maghrébins en France ne sont pas de langue Amazigh.

Non les Arabisés en France ne sont pas issus d’ une classe bourgeoise.

Personnellement et comme beaucoup d’autres, j’ai suivi les cours d’Arabe organisés par l’Amicale des Algériens en Europe.

Oui j’aurais préféré que l’education nationale se charge de cela.

Non la Darija n’est pas propre aux Marocains mais à tous les Maghrébins.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Pourquoi voulez-vous que les cours d'arabe soient exclusivement pour les enfants issus de l'immigration maghrébine ? Moi ça m'aurait sûrement plu d'avoir des cours d'arabe à l'école. Il ne s'agit pas de forcer les gamins à apprendre telle ou telle langue, mais il faut bien proposer quelques langues, comment voulez-vous qu'il y ait un prof de chaque langue existante dans chaque école ?

Et des cours d'allemand aussi, j'aurais bien voulu en avoir, quand je pense que je m'y suis mis à 53 ans et que c'est une vrai passion, et qu'il y a des branquignoles qui ont eu la chance d'en faire à l'école et qui sont passés à côté ! tongue-out

Et le tamazigth alors?

Lors d'une séance de soutien scolaire dans un collège en ZEP, deux jeunes ados que je questionnais sur leur prochain choix d'une seconde langue m'ont répondu:  "l'arabe, ça ne sert à rien" 

" Oui j’aurais préféré que l’éducation nationale se charge de cela."

Ah quand même! laughing 
merci

Laurent Wauquiez parle l'Arabe couramment, ça ne fait pas de lui un modèle qui ne serait pas atteint de " nécrose identitaire ". Gare aux généralisations simplistes.

Par ailleurs, l'enseignement de cette langue est de mon point de vue recommandé du fait de son système  "lettrique" (mes excuses pour ce néologisme),  son alphabet esr composé de 22 lettres (comme l'Hébreu), c'est une langue à racine et qui s'écrit à l'inverse de la notre. Voir comment les choses se font ailleurs ne peut-être que bénéfique car la langue modèlise notre façon de penser.

Par contre, pour avoir un peu voyagé, j'ai bien compris que c'est l'Anglais, à Tokyo ou Djakarta, qui vous fait passer comme une lettre à la poste. Les Anglo-saxons n'ont pas nos soucis du fait que leur langue est utilisé partout. Donc, pas de " nécrose identitaire" chez eux ?

L'arabe de Wauquiez est rudimentaire. Il le dit lui-même, quand il se trouve surpris par un souffle d'honnêteté.

Wauquiez minimise son cas . Il a passé un bout de temps au Caire mais il est très pudique sur cette période de sa vie. A cause de son électorat sans doute ?

Un souffle d’honnéteté?

Bien entendu, il y a une nécrose identitaire chez les anglo-saxons monolingues.

Le dernier sera le mieux :o)

Il est meilleur en latin grâce à Soeur Emmanuelle, le fou du Puy.

  • Nouveau
  • 15/09/2018 13:39
  • Par

Ne serait-ce pas une certaine "idée" de la fange France par certains... qui voudrait également que les chiffres arabe disparaissent du paysage européen?...

Les chiffres sont Indiens. Les Arabes les ont véhiculé jusqu à nous ce qui n est pas la même chose.

Salauds d'arabes. Ils volent tout, hein. Même les chiffres.

Il n’empêche.

S'ils n'étaient pas passés par là, on écrirait "Santafe VI chords"...

ou I bécile.

smile

C'est plutôt vous qui êtes à plaindre. Triste et aigri.

Je suis anti-raciste, c'est vrai. Et vous, apparemment pas.

Alors à choisir entre les deux...

Ils ont fait bien plus que servir de courroie de transmission. Vous avez déjà entendu parler d'Al Khwarizmi ? Et y en a quelques autres...

Peut-on dire qu'ils ont été bons pour quelque chose ?

On a aussi dit que les Chinois ont découvert la poudre !

Et que les Français ont une grande gueule. La preuve... wink

C'est vrai que vous avez l'air de respirer la joie de vivre !

Quoiqu'ait put dire cet illustre personnage, je rappelle un fait. Mais il semble bien que la réalité n'est plus de mise par les temps qui courent.

...Ou comment faire dire à son contradicteur ce qu'il n'a jamais dit...

On m'a toujours expliqué que les chiffres qu'utilisent bon nombre de pays arabes sont les chiffres indiens et les chiffres utilisés en Occident sont les chiffres arabes. Bizarrerie de l'Histoire. 

  • Nouveau
  • 15/09/2018 13:48
  • Par

Grand merci à Antoine Perraud.

Vous êtes le beau-frère de Xipetotec ?

Très marrant ce com.

A bas les langues, les particularités des humains, et vive le pognon et son "unité colonisatrice".

Un monde de clones.

Ouh là, je comprends, les langues ça fait mal à la tête... Vous avez essayé l'aspirine ?

Je ne comprends pas le sens de votre intervention. Vous écrivez "consternant" quand par la suite, vous énoncez des faits qui sont plutôt tristes et justifiant qu'on lutte pour garder vivaces les langues et leurs richesses. Pouvez vous affiner votre propos, parce que du coup je ne sais si vous étés partisan ou non de l'enseignement des langues..?

Je ne suis partisan de rien du tout mais de la vérité simplement. On nous incite à être Pour ou contre et cela tient lieu de pensée. Je remarque comme je l'ai dit plus haut que de nombreuses  langues disparaissent et donc qu'on en apprendra jamais autant qu'il en existaient. Nos devanciers se singularisaient par des langages au plus près de leur enracinement, les langues sont des manières d'être et en en supprimant nous réduisons notre diversité qui ne peut être comblé en multipliant les langages que l'on apprend à l'école et non dans les rues et les champs ....Le polyglottisme me semble une échappatoire et Monsieur Hagège un songe creux c'est d'ailleurs pour ça qu'il passe à la télé...

Vous écorchez XIPE TOTEC ce qui est un comble !..

On nous incite a parler plusieurs langues choisies parmi les langues dominantes et de laisser les autres disparaître et surtout de ne plus en inventer. Ca vous semble enrichir le monde ce polyglottisme ou chacun a accès a des langues qu'il ne peut que contempler et qui empêche l'inventivité langagière qui était tout de même la marque de notre humanité. La diversité dans beaucoup de domaine disparait sous la dictature d'un gouvernement mondialisé. Le local ne soncerne pas les homme mais les marchandises écologiques...Merdre...Jadis l'on parlait latin quà l'Eglise et l'on inventait des mots le reste du temps  maintenant on doit parler américain tout le temps et connaître le chinois et l'arabe pour le fun parce qu'elles ont été   de grandes civilisations et patati et patata...

Mais je partage votre indignation: il est vrai que dans ce champ comme dans d'autres, la chape hégémonique est de mise. Il est vrai que de nombreuses langues ont disparu et que d'autres empruntent le même chemin. La faute à qui, comme dirait l'autre? A la mondialisation? Qu'est-ce à dire? La mode est depuis longtemps au musée, qui pétrifie tant d'œuvres humaines, des musées à visiter, des zoos dans lesquels entraîner les enfants et d'autres plus secrets pour conserver graines et autres "nature" en même temps qu'on fait disparaître le reste, qu'on s'attaque à la diversité ... Un monde de clones rêvant des mêmes choses, consommant ce qu'on leur dit de consommer et le reste à l'avenant, voilà d'une certaine manière ce vers quoi l'on tend si on se laisse aller, si l'on se résigne à ce monde tel que certains voudraient le faire aller. Il faut s'adapter, telle est la vulgate mondialisée.

Néanmoins, cela n'infirme en rien qu'apprendre, que parler de multiples langues - quelles qu'elles soient - est une richesse et une joie, loin de la consommation abrutissante, des vogues et de l'injonction "culturelle" ... C'est toute la différence entre l'utilitaire et l'utile.

Je vis à Maurice.

La langue officielle et d'enseignement est l'anglais, la langue d'usage le français et dans les maisons on parle le plus souvent hindi ou créole.

Tous mes voisins sont au moins trilingues.

 

C'est exactement ce qui se passe avec le mandarin standard u l'arabe littéraire.

Mais dès que nos enfants inventent le langage SMS, on crie au sacrilège à la mort prochaine de notre belle langue.

Comme si la sténo avait empêché les secrétaires de parler et d'écrire  leur langue maternelle normalement.

les jeunes se sont adaptés de manière remarquable au Short Message Sent.

C'est un peu simpliste comme argumentation: c'est vrai qu'autrefois , lorsque l'on ne quittait son village que pour aller à la foire au village d'à côté, les parlers étaient très divers et un breton du Léon ne comprenait pas un breton de Vannes.  Mais avant d'attribuer à l'unité colonisatrice de l'argent, le fait que l'inventivité langagière ait disparu, vous pourriez évoquer l'invention du train d'abord puis de la voiture et de l'avion , qui font que les individus au lieu d'être cloitrés dans un périmètre restreint , peuvent voyager à travers le monde. Je ne suis sans doute pas la seule à avoir voyagé en Amérique et en Asie quand ma grand' mère n'avait jamais dépassé le village voisin.

‘ je suis partisan de rien du tout’, cela on l’avait compris. Dans le genre commentaire sous vide absolu, le votre est parfait !

Vivement la sieste que vous avez bien mérité après cet effort gigantesque que vous venez de fournir.

C'est celui-là qui le dit qui l'est !

Le tourisme n' a jamais  produit quoi que ce soit..Il se dit même que le tourisme est le contraire du voyage...

On ne peut être Citoyen si on n'a pas d'empathie. Apprendre l'arabe n'est en aucun cas une garantie d'empathie, il y a la même proportion de crétins parlant arabe que partout ailleurs. Hélas. Mais bon...

Encore une fois "parler" une langue n'est pas en soi une garantie d'Humanité. Autrement dit ce n'est pas la "langue" qui garantit l'ouverture aux autres et l'échange entre Êtres Humain. Dans le bus je suis capable de venir en aide à des personnes difficiles à comprendre: si une personne parle arabe, je cherche une troisième personne qui peut traduire et nous résolvons le problème tous les trois. Pas besoin d'apprendre l'arabe. Prenez un crétin "français", apprenez lui l'arabe, vous obtenez un crétin bilingue capable de comprendre un crétin parlant arabe. Prenez GTK, apprenez-lui l'arabe, elle en a aussi envie qu'un dray de "sos racisme", vous obtenez une GTK qui parle arabe. La belle affaire !

Pour reprendre un concept de Chomsky, il y a une "grammaire" de l'Humanité. On l'a ou pas. C'est l'Humain qui doit "parler" pas la "langue", qui porte en elle le "pouvoir". C'est ce que je reproche au texte d'Antoine.

https://blogs.mediapart.fr/gael-briand/blog/091017/les-langues-sont-aussi-un-instrument-de-domination  etc etc

Hum... étudier une autre langue entraîne une possibilité d'ouverture, non une ouverture à coup sûr.

Mouais, et mariner dans son jus ranci c'est une garantie de quoi ?

"Être bilingue ou polyglotte est une chance surtout si on l est depuis l enfance, cela développe la bienveillance et l empathie..."

C'est une affirmation de bisounours! À défaut de bienveillance, il a bien fallu inventer la politesse pour rendre visible l'empathie!

"Si le mépris offense et déplaît plus que la haine, l'estime est plus douce que la bienveillance".
 Alberto Moravia (1970)

Il semble surtout préférable d'pprendre le langage ( qui contribue à la formation de la pensée ) dans sa langue maternelle.

Vient ensuite l'apprentissage d'autres langues.

Problème, par exemple, de la place du créole à l'école maternelle dans les Collectivités d'Outre-mer

Langage et pensée ( Piaget Vs Vygotski ) ça ne me rajeunit pas...

De toute manière on commence par apprendre sa langue maternelle, par définition. Vous enfoncez des portes ouvertes.

On est sur la même longueur d'onde que l'autre !

Qui n'a pas écrit en arabe, ne sait pas qu'il n'y a pas de langue plus agréable à écrire.

Parmi celles que vous écrivez, mais les idéogrammes, le sanscrit et tant d'autres?'

Ce qui est amusant c'est que la langue que nous utilisons tous pour communiquer sur ce fil est l' ASCII  ( donc des 1 et des 0 )et là c'est carrément assez peu sexy.

Ce que j'ai repris de votre commentaire donne

81 117 105 32 110 39 97 32 112 97 115 32 195 169 99 114 105 116 32 101 110 32 97 114 97 98 101 44 32 110 101 32 115 97 105 116 32 112 97 115 32 113 117 39 105 108 32 110 39 121 32 97 32 112 97 115 32 100 101 32 108 97 110 103 117 101 32 112 108 117 115 32 97 103 114 195 169 97 98 108 101 32 195 160 32 195 169 99 114 105 114 101 46

81 117 105 32 110 39 97 32 112 97 115 32 195 169 99 114 105 116 32 101 110 32 97 114 97 98 101 44 32 110 101 32 115 97 105 116 32 112 97 115 32 113 117 39 105 108 32 110 39 121 32 97 32 112 97 115 32 100 101 32 108 97 110 103 117 101 32 112 108 117 115 32 97 103 114 195 169 97 98 108 101 32 195 160 32 195 169 99 114 105 114 101 46

Tout ça c'est de l'arabe...

  • Nouveau
  • 15/09/2018 14:28
  • Par

Merci Monsieur Perraud. Je ne suis pas toujours d’accord avec vous, mais là je m’incline.

Et pour enfoncer le clou, Antoine, il y a d'excellentes traductions de textes écrits par des Êtres Humains de culture musulmane disponibles pour l'ouverture à l'autre. Nous pouvons aussi traduire en arabe un tas de livres écrits par des Êtres Humains de toute langue. On peut d'ailleurs écouter aljeezira en anglais. Je vais souvent sur des sites de culture musulmane en français ici en France.

Je rappelle les Versets Sataniques, par exemple: sont-ils traduits dans ce que vous subsumez dans le terme "langue arabe" ???

https://www.youtube.com/user/AlJazeeraEnglish

https://oumma.com/ excellent site, j'y vais souvent

Ce n’est pas seulement l’arabe, la langue perse, la poésie perse, mieux que l’arabe est une merveille. Putain, qu’est ce qu’on rate dans notre vie.

Rappelons aussi les performances de boillon. L'arabe, c'est 540 millions de locuteurs. Il n'y a pas 540 millions d'arabes. C'est donc avant tout une langue "impérialiste", fruit d'invasions oubliées mais historiques.

https://en.wikipedia.org/wiki/Boris_Boillon

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_langues_par_nombre_total_de_locuteurs

Eduquons! Et les 350 millions de francophones ils sont tous français ah oui c'est à cause de la langue française impérialiste qui a été envahir coloniser esclavagiser, exploiter, massacrer , torturer des générations d'africains de tonkinois, d'indiens algonquiens...

Langue impérialiste: elle n'est pas la seule ; On pourrait prendre l'exemple du français par exemple. Qui l'a été et continue à l'être à travers la francophonie  . Dans les librairies , on trouve un rayon littérature étrangère mais n'allez pas chercher là des oeuvres d' écrivains congolais ou maliens par exemple, ils sont dans le secteur francophone alors que souvent , on est frappé de voir , que leur écriture est malienne ou congolaise même si le point de départ est le français.

  • Nouveau
  • 15/09/2018 15:18
  • Par

Quelques reflexions en vrac sur ce pet politico médiatique  :

1°) Enseigner l'arabe à l'école comme une langue vivante étrangère , pas de problème , sauf pour l'arabe quand on connait la médiocrité de l'enseignement des langues étrangères en France . Il n'y a donc probablement pas de quoi s'inquiéter d'un recul culturel français . Par contre l'arabe pas plus que l'italien il y a 100 ans ou le polonais il y a 70 ans ne devient pour autant un pilier culturel français

2°) Prétendre que cet enseignement à et par l'école coupera l'herbe sous les pieds des islamistes , c'est se moquer du monde , nous prendre pour ce que nous ne sommes pas encore complètement ... mais ça vient , ça vient assurément .

3°) Quitte à choisir une langue étrangère utile , commençons par l'anglais dès le primaire , cette langue étant plutôt simple et à vocation planétaire , n'en déplaise aux franchouillards primaires .

Une langue internationale "basique" - halte à l'emphase littéraire et prétentieuse de certains enseignants - acquise  dès le plus jeune âge rendrait les relations interindividuelles transnationales plus simples et pourrait même réduire le poids de la culture américaine - j'ai un doute sur la cohérence de l'association de ces deux derniers mots - et surtout celui de son modèle social et économique . Mais c'est un autre débat , un vrai débat même .

 

Oui. C'est comme ça: l'anglais. Les anciens numéros de Charlie, les Versets sataniques et le coran peuvent être traduits en anglais. C'est déjà ça.

"L'anglais langue simple". Vous ne devez pas avoir mené bien loin l'étude de l'anglais pour écrire une telle ânerie. Voyez par exemple ce qu'en dit Hagège dans son Dictionnaire amoureux des langues. Dans l'article "langues difficiles" il ne consacre pas moins de neuf pages à l'anglais pour en conclure que "l'anglais est une langue difficile".

> 3°) Quitte à choisir une langue étrangère utile , commençons par l'anglais dès le primaire , cette langue étant plutôt simple et à vocation planétaire , n'en déplaise aux franchouillards primaires .

Dans cette optique, autant apprendre l'esperanto, qui a encore plus que l'anglais une "vocation planétaire".

Ou la langue de bois ça sert beaucoup dans les postes à responsabilité...

  • Nouveau
  • 15/09/2018 15:40
  • Par

Jamais je n'aurais cru être d'accord avec l'idée d'un ministre de Jupiter ! Bravo Monsieur Blanquer pour cette décision qui vous honore . Cela dit, je soupçonne votre patron d'en être l'inspirateur , dans le simple but de faire diversion à d'autres de ses décisions si impopulaires. J'ai commencé à apprendre l'arabe à l'occasion d'un séjour de 4 ans au Maghreb et je trouve cette langue passionnante . Et bien des francophones seraient surpris de retrouver un grand nombre de mots français et d'expressions françaises issus de la langue arabe.

  • Nouveau
  • 15/09/2018 15:56
  • Par
Très de...Châarles de... Je m’autorise à vous rappeler que l’idiome de la petite France de Touraine et d’Anjou a été imposé à tous depuis le 17 eme siècle en 1950 les locuteurs scolaires régionaux -citoyens - étaient punis s’ils parlaient leur langue quotidienne et maternelle A l’est les mosellans, les alsaciens A l’ouest les bretons ....

"La langue de la République est le français"  a été ajouté à la Constitution française ( article 2 ) en...

juin 1992

Juste après le Traité de Maastricht au passage;)

parler-breton

 

Merci pour ce rappel.

J'en ai parlé plus haut:  il y en avait dans mon école de ZEP en Bretagne dans les années 90 dans le cadre périscolaire.

Par contre, gamin, je me suis fadé les cours obligatoires de religion en Moselle.

Mais en français!

J'ai lu ce matin sur twitter ce qui m'a fait l'effet d'une forte argumentation sur le sujet :

https://twitter.com/wokeinParis/status/1040275576882454529

 

Plaidoyer défendant la diversité qui est le bienvenu, merci. Oui, la linguistique est la voie royale á l'ouverture et á la compréhension de la richesse humaine niée par les xénophobes.

Naviguer entre les langues c'est se projeter hors des limites étriquées d'une  seule culture car la Culture, c'est l'Humain dans ses œuvres littéraires certes mais aussi architecturales, scientifiques, graphiques dont l'arabe fourmille et dont nous bénéficions au quotidien.

Bourdieu avait-il raison de stigmatiser les petits-bourgeois défendant á corps et á cri la langue légitime en laquelle il voyait la mâchoire du pouvoir ? Cette défense est pourtant nécessaire face aux assauts de la langue globale dominante ou du relâchement paresseux mais ne devrait pas se faire en diabolisant les autres.

Vous avez raison.

Combien parlez vous de langues en dehors du français ?

ce n'est pas trop mon style de m'en vanter mais je vais satisfaire votre curiosité: allemand et espagnol á l'aise, anglais niveau B2 je pense et A1 de russe car l'atavisme en langue n'existe visiblement pas: ma grand-mère russe, migrante, ne l'a pas transmis á ses enfants. Mon grand-père tchèque non plus n'a pas transmis sa langue et l'allemand m'a donc été transmis en bilinguisme par ma mère autrichienne. Je pense que je dois á ce fait (bilinguisme assez rigoureux) d'avoir échappé aux sabirs parlés par ceux qui se vantent de "savoir" dix langues.

Je vois.

Vous êtes un vrai citoyen du monde.

15/09/2018 12:36

Un magnifique billet, qui parle d'ouverture au monde.

Quand je pense aux pauvres Américains qui ne causent que l'anglais, qui croient que le seul Paris est au Texas... Je les plains. Et quand on regarde le brillant résultat : ils ont élu Trump.

(Je le cite car cela mérite d'être répété...)

L'ensemble de ces échanges est étonnement intelligent. Ce n'est pas toujours le cas dans les débats sur Médiapart. Le mélange des cultures a fait de la France le pays réputé pour sa culture (1) : apparemment, rien qu'évoquer la beauté d'autres langues inspire.

...

(1) https://blogs.mediapart.fr/peter-bu/blog/240818/ces-migrants-qui-abiment-limage-de-la-france

 

Quand je pense aux pauvres Américains qui ne causent que l'anglais

Les boliviens, les guyanais, les brésilins, les québécois sont américains et ne causent pas qu'en l'anglais.

Et nombre d'Etats-Uniens pratiquent l'espagnol, le français

Melting Pot est une expression anglo-saxonne, non?

D'après une étude récente 26% des habitants des USA parlent une autre langue que l'anglais.

Parmi les langues parlées, l'espagnol arrive en tête (55%) devant le français (20%) et l'allemand (11%).

Vu la population d'origine hispanique, il y a fort à parier qu'au moins la moitié des 26% parlent l'espagnol parce que c'est la langue de leur famille, de leur communauté, et pas spécialement par désir d'ouverture.

Donc je dirais quand même que dans l'ensemble, les étatsuiniens sont assez nettement monolingues. Je me souviens d'un fait divers récent où un flic a arrêté des gens parce qu'ils parlaient espagnol entre eux, comme si c'était un délit ou à tout le moins un comportement suspect, et leur a dit explicitement qu'il les a arrêtés parce qu'ils parlaient espagnol. J'ai retrouvé le lien ici :

https://www.speroforum.com/a/VQYHAHJBXI0/83368-Video-Two-Americans-arrested-in-Montana-for-speaking-Spanish#.W6D47vaYRaQ

Dans le Montana. Et ailleurs sans doute. Mais l'espagnol est langue officielle dans plusieurs états.

Oui, mais pas parce que les étasuniens ont un goût prononcé pour les langues étrangères : c'est parce qu'une proportion importante de la population de ces états a l'espagnol pour première langue et parle l'espagnol à la maison. On peut dire que, vue la démographie, l'espagnol n'est pas une langue étrangère aux USA.

Malheureusement ils ne parlent pas tellement de la réalité sociale et politique: le mercredi après-midi, les enfants de cités, subissant la déshérence des services publics, centres aérés et MJC, vont à la "salle associative" jouxtant la mosquée où, sous prétexte d'apprentissage de l'arabe, ils subissent un endoctrinement salafiste.

Remettre l'apprentissage de la langue arabe entre les mains de l'école publique et laïque serait évidemment une évolution extrêmement positive, mais à condition qu'on y mette les importants moyens nécessaires. Or la pègre macroniste n'a rien de plus pressé que de démolir, démanteler tout l'appareil d'état en général et l'école publique en particulier. Qui peut croire que leurs rodomontades seront suivies du moindre effet?

On est mal. On est vraiment mal.

  • Nouveau
  • 15/09/2018 17:53
  • Par

Vivement l'arabe et le chinois à l'école !

Ouvrir les oreilles, les esprits, les cœurs pour rompre la haine et l'incompréhension.

 

  • Nouveau
  • 15/09/2018 18:56
  • Par

Toutes les langues étrangères sont des ouvertures et des découvertes sans aucun doute. 

Mais pourquoi ne pas plutôt traiter du  Papou ?

Au choix. Et pourquoi pas toutes ?

Ce soit je sors de chez moi au moment où passaient 4 jeunes parlant dans une langue africaine. Pourquoi pas cette langue ?

A moins que l'arabe serve à faciliter et à développer le commence des armes avec la Saoudie et  les EAU....

Car on ne peut jamais supposer purement humaniste et altruiste une idée du gouvernement du président des riches.

Si vous ne voyez pas en quoi il est plus pertinent de favoriser en France l'étude de l'arabe que celle du papou (ou des langues parlées là-bas), c'est inquiétant. On est dans le grand refoulement, là...

à l'école on aura vite des papas papous à poux et des papas papous pas à poux.

En effet le Papou c'est rigolo alors que l'Arabe, ben c'est quand même un peu la langue des arabes, quoi... je déforme votre pensée peut-être ?

Excellent.

excellent ; pour vous remercier , une blague de traducteur

L' eurofrançais,  langue officielle européenne

Bruxelles, 8 déc. (AFP) – La Commission Européenne a finalement tranché: après la monnaie unique , poussée par le Brexit,  l’Union Européenne va se doter d’une langue unique, à savoir… le français.

Trois langues étaient en compétition : le français (parlé dans le plus grand nombre de pays de l’Union), l’allemand (parlé par le plus grand nombre d’habitants de l’Union) et l’anglais (langue internationale par excellence).

L’anglais a vite été éliminé, pour deux raisons : d’une part, il aurait été le cheval de Troie économique des Etats-Unis ; d’autre part les Britanniques auraient été privilégiés, eux dont l’influence est aujourd’hui limitée au profit du couple franco-allemand à cause de leur réticence légendaire à s’impliquer dans la construction européenne; après le Brexit, l'anglais est éliminé de la compétition

Le choix a fait l’objet d’un compromis, les Allemands ayant obtenu que l’orthographe du français, particulièrement délicate à maîtriser, soit réformée, dans le cadre d’un plan de cinq ans, afin d’aboutir à l’eurofrançais.

1. La première année, les sons actuellement distribués entre ‘s’, ‘z’, ‘c’, ‘k’ et ‘q’ seront répartis entre ‘z’ et ‘k’; 
ze ki permettra de zupprimer beaukoup de la konfuzion aktuelle.

2. La deuzième année, on remplazera le ‘ph’ par ‘f’;
ze ki aura pour effet de rakourzir un mot komme ‘fotograf’ de kelke vingt pour zent.

3. La troizième année, des modifikazions plus draztikes seront pozzibles, notamment ne plus redoubler les lettres ki l’étaient ; touz ont auzi admis le prinzip de la zuprezion des ‘e’ muets, zourz éternel de konfuzion, en efet; tou kom d’autr letr muet.

4. La katrièm ané, les gens zeront devenu rézeptif à dé changements majeurs, tel ke remplazé ‘g’, zoi par ‘ch’,- avek le ‘j’ – zoi par ‘k’, zelon les ka;
ze ki zimplifira davantach l’ékritur de touz.

5. Duran la zinkièm ané, le ‘b’ zera remplazé par le ‘p’ et le ‘v’ zera lui auzi apandoné – au profi du ‘f’,
éfidamen on kagnera ainzi pluzieur touch zur no klafié.

Un foi ze plan de zink an achefé, l’ortograf zera defenu lochik;
, et lé chen pouron enfin ze komprendr et komuniké.

Komkoioniarivekantonsedonedumal!

Ca me fait un peu penser aux coproductions franco-allemandes de l'époque de l'ORTF.

vuzave tutafe rezon

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

En Inde on enseigne l'anglais. Reste du colonialisme tout simplement. En Angleterre on n'enseigne pas l'hindoustani ou l'ourdou aux Indiens ou aux Pakistanais.

Encore une fois je suis pour l'enseignement d'un maximum de langues, en ayant approché moi-même pas mal même si je ne suis pas forcément allé au bout, mais pourquoi 1 ou 2 langues et pas les autres ?

En Inde on enseigne l'anglais. Reste du colonialisme tout simplement.

Comme ici à Maurice.

En même temps, si on décide de rouler tous à droite demain que va-t-on faire de toutes nos voitures?

Vous simplifiez un peu, Cogito, vous ne croyez pas ?

Pas besoin de changer de voiture pour changer de côté. 

Mais c'est pas de ça qu'on parle... wink

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Ben, si il faut changer de voiture parce qu'avec le volant côté bord de route la mortalité routière va exploser. A moins de rouler à 20 km/h sur les départementales..

Surtout vu comment roulent les mauriciens;)

Blague à part il y a pas mal de catholiques là où la France avait des comptoirs.

Les gens ne se sont pas convertis à l'hindouisme au départ des colons.

L'Inde est indépendante depuis 1948 Maurice depuis 1968.

Il est normal qu'ils aient gardé la langue.

Dans le Val d'Aoste le français le dispute encore à l'italien

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

En Inde on enseigne l'anglais, pas par nostaligie du colonialisme, mais parce que c'est la langue commune qui permet aux locuteurs des nombreuses langues indiennes de se comprendre.

En Angleterre, on n'enseigne pratiquement aucune langue étrangère. Très peu d'Anglais ont appris une autre langue. Ils ne voient pas l'intérêt. Bien sûr il y a des cours, mais pas d'obligation d'apprendre une langue étrangère.

  • Nouveau
  • 15/09/2018 20:52
  • Par

Choukran bezef Antoine...

  • Nouveau
  • 15/09/2018 21:36
  • Par

Cher Mr Calvet, il y a bien un mot qui veut dire "laïque" (علماني), et qui n'est pas "athée" (ملحد). Je ne vois pas où est le problème de traduction donc, d'un concept d' "arabe laïque" ... Pourquoi créer des problèmes même là où il n'y en a pas ?!

Je pense que M. Calvet parle du concept. En effet, vous le savez je pense, la majorité des Arabes musulmans assimilent le mot "almani" au mot "moulhed". Confusion, me semble-t-il, entretenue à bon escient par les islamistes qui rêvent d'installer la charia en brandissant l'épouvantail: laïcité = athéisme.

Avant d'apprendre les langues, il serait tellement plus simple de faire correspondre les écoliers/collégiens/lycéens/étudiants avec les écoliers/collégiens/lycéens/étudiants qui apprennent le français dans les Alliances ou Instituts français à l'étranger. On parle, de tout et de rien, on se découvre, on se raconte...on échange les mots d'une langue à l'autre, on chante dans la langue de l'autre...et les mômes du fin fond de la Vendée se lient avec une petite fille voilée de l'Alliance Française de Bethlehem, qui explique "sa mosquée" et "son ramadan"...par exemple...et ils rient ensemble parce qu'ils se com-prennent...

Avec Skype et internet, ça ne coûte pas un centime et c'est si facile.
Faut juste un peu d'imagination et d'audace...ce qui manque le plus dans nos écoles...

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
  • Nouveau
  • 16/09/2018 09:15
  • Par

Je n'avais pas remarqué que la France était refermée sur elle même. Merci MDP de m'instruire !

  • Nouveau
  • 16/09/2018 09:18
  • Par

J'ai peut-être mal lu, mais je n'ai pas trouvé la moindre allusion aux cultures arabes non musulmanes dans l'article. Pour l'anecdote, plusieurs millions de chrétiens d'Orient, orthodoxes ou catholiques, appellent quotidiennement le Dieu du Nouveau Testament "Allah". Autre broutille, Lior Raz, star de la série israélienne Fauda, dont la famille est d'origine irakienne, se définit lui-même comme un "Arabe juif".

  • Nouveau
  • 16/09/2018 09:25
  • Par

Il est bien de défendre la diversité. Mais est ce si difficile d'avoir sur ces sujets complexes un discours nuancé ? Parce que parler de la langue arabe en France sans évoquer le communautarisme qui gangrène certains territoires de notre république, c'est fort!

Étonnante erreur de Claude Hagège quand il affirme que les écrits «extraordinairement subversifs» en langue arabe datent d'avant l'Islam. C'est méconnaître le caractère subversif de quelques «grands textes de la libre pensée arabe» (René R. Khawam) comme Le Livre des Vagabonds (Xe siècle), les Mille et une Nuits (XIIIe siècle), ou l'œuvre du cheikh Mouhammad al-Nafzawi (XVe siècle).

Le Livre des Vagabonds, connais pas. Par contre les Mille et Une Nuits sont une version arabe de contes persans et indiens. Ce qui prouve l'intérêt pour les autres et la capacité à les intégrer dans une culture large.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

++++

Ou Omar Khayam , c'est vrai qu'il écrivait ses poèmes en perse mais ses textes mathématiques en arabe.

Omar Khayyam écrivait en persan des textes en quatrain, le Rubayiat, qui sont des merveilles. Mais il y a aussi Hafez Shirazi, poète populaire et ses ghazal rassemblés dans le Divân....

A lire absolument.

 

 

Quand la brise du paradis

Donne son frémir au jardin,

À moi les plaisirs et le vin,

Et l'amour dans toutes ses grâces !

Le pauvre est roi du point du jour :

Pourquoi ne le dirait-il pas ?

La frange des champs est sa cour,

Son baldaquin, nuée qui passe.

Dans la prairie naît le printemps.

Les prés fredonnent leur chanson.

Cueille la rose de l'instant,

Ne perds pas la proie pour sa trace.

Le vin te réchauffe le cœur ;

En paix, bois-le.

N'entends-tu pas ce monde en ruine,

À son moulin, broyer les vieux os qu'on entasse ?

Ton ennemi n'est pas loyal.

Il restera sans flamme,

Éteins le flambeau des nuits

Allumé par des mains privées de la grâce.

Ne me dis pas : "Ta page est noire !".

Je suis l'ivresse, et le destin :

Qui sait ce qu'il écrit pour nous ?

Qui sait aussi ce qu'il efface ?

Aux funérailles de Hâfiz, n'hésite pas !

Viens ! Sois présent !

Il va tout droit au Paradis,

C'est ton vieil amoureux qui passe...

 

cryembarassed

Et voici un Rubayat d'Omar Khayam

         Vends le Coran,vends tous les livres saints, pour du vin!

        Aurais-tu des mosquées, vends les pour du vin!

       Echangeons un royaume  pour un verre de vin!

       Le ciel,bol à l'envers, redressons-le en bol de vin!

Ou encore:

      Boire du vin , faire la fête, ma loi, là voilà!

     Croire en Dieu et être athée, ma religion, la voilà!

     J'ai dit:" Terre, ma fiancée, quelle est ta dot?

    Elle a dit:" Ton coeur troublé, ma dot, la voilà!"

Il y en a en effet beaucoup. Je rappelle le grand poète Abou Nawas, grand amateur d'alcools et de garçons. 

Ah! les Mille et une Nuits  Shéhéra Zone à Défendre...

ShahrZAD pour reprendre la version d'origine. Traduction mot à mot du persan un peu interprétée : la ZAD de la ville.

C'est plus percutant, non ? laughing

Bientôt porté à l'écran avec Bernard farsi dans le rôle principal...

'La langue arabe est un outil d’ouverture dans une France refermée sur elle-même''

Quoi de plus noble qu'un pareil titre ?

Si j'affichais cela auprès de toute la population française à la une de tous les médias et en période de monté des droites dures, il est sur que j'obtiendrais un large consensus s'appuyant sur les peurs instillées !!!

Heureusement que ce n'est que sur Médiapart !!!

Comme quoi, même à Médiapart on sait surfer (être démago) et s'en défendre !!!

  • Nouveau
  • 16/09/2018 14:57
  • Par

Il est évident que les propos de la droite à l'encontre du Ministre sont au moins aussi stupides que ceux prononcés en son temps par le même et bien d'autres à l'encontre de Najat Vallaud-Belkacem. Qui elle, avait été attaquée à partir d'une "fakenews" doublé d'attaque contre ses "origines".

Néanmoins, que le Ministre s'appuie sur le rapport de l'Institut Montaigne, 617 pages d'un vide abyssal et mal écrites par Hakim el Karoui ne laisse pas de surprendre.

Surtout quand on connait les positions de l'auteur du rapport à lire ci-dessous

http://www.institutmontaigne.org/publications/la-fabrique-de-lislamisme

Mediapart avait publié quelques articles au sujet d'Hakim el Karoui, proche d'Emmanuel Macron ou réputé tel.

On pourra lire aussi ce que j'en disais ici:

http://demain-lecole.over-blog.com/2018/09/la-langue-arabe-encore-circonscrite-a-une-religion.html

Défendons toutes les personnes attaquées injustement mais ne fermons pas les yeux quand ces mêmes personne s'appuient sur des textes pour le moins contestables dans le fond.

Bravo pour la qualité de l’écriture .

Merci très cool le cahier d'écriture

Magnifique ! Ça me donne envie.

  • Nouveau
  • 16/09/2018 15:33
  • Par
Continu Français obtus ( pas tous heureusement!) a être illettré monolingue avec tes « 100 zeuros » «  ce que j’ai besoin » et j’en passe et des meilleurs !! ما اجمل اللغة العربية !
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Je cherche dans l'article de ce journaliste quelques arguments tendants à justifier l'apprentissage de la langue arabe à l'école mais je n'en trouve aucun.

Pourquoi faudrait-il "justifier par des arguments"?

Il s'agit simplement d'une réalité: plusieurs millions de nos compatriotes ont la langue arabe dans leur héritage, plus ou moins présente. Beaucoup plus nombreux que les locuteurs potentiels d'autres langues comme le chinois, le russe, etc.

Il est donc évident que la langue arabe peut être proposée dans les écoles, comme le sont ces autres langues.

Ce que l'on devrait pouvoir entendre, ce sont de vrais arguments pour ne pas enseigner cette langue. En avez-vous?

 

Le grand refoulement (suite).

xxx

  • Nouveau
  • 16/09/2018 21:50
  • Par

Je veux bien si Antoine le permet vous en donner quelques uns;

Le premier et pas le moindre, me semble t il c'est d'instituer la langue des ascendants à l'école de la république, c'est aussi élucider la langue de tous les jours pour certains,  la différencier d'avec celle qu'on doit maîtriser pour apprendre à lire, renforçant ainsi cette dernière, les comparaisons phonologiques pouvant être fécondes..La calligraphie, la littérature la musique comment on peut appeler cela exercice de motricité fine, latéralisation, ouverture artistique, ouverture sur le monde, souplesse des hanches, être capable de se débrouiller avec la mère de son copain...voilà quelques arguments de bon sens ce dernier est-il cependant partagé?

Il faut pouvoir apprendre l’arabe, au même titre que les autres langues y compris les langues régionales — facteur d’enrichissement général et de pacification.

Une France refermée sur elle même .....curieux se refermée sur elle même !! Cela en dit long sur l’auteur!! Peu de pays dans le monde accueille autant d’etrangers Que la France, peu de pays dans le monde donne autant d’aides en tout genres que la France et nous serions fermés? 

Ce gente de titre m’enerve Au plus haut point! Sur quels pays dans le monde devrions nous prendre exemple pour être ouvert? Un pays arabe? Un pays d’Asie? Un pays d’Amerique? La France a accueilli plus de dix millions d’etrangers En trente ans, au point même de mettre son unité en danger...et nous  Sommes fermes! Super

" Cela en dit long sur l'auteur !!" +1  Le politiquement correct a de beaux jours devant lui !!

Zemmour a raison : la guerre civile va arriver, tôt ou tard.

J' ai réagi également sur cet article dans un billet adressé hier au soir sur mon blog:

" Il faut creuser et mettre à jour les syntaxes de sa propre culture pour cheminer vers l'autre"

  • Nouveau
  • 17/09/2018 16:32
  • Par

En France, on peut apprendre l'anglais, l'espagnol, l'allemand, le russe, le chinois, le portugais, l'arabe , …..

où est le problème ???????????????????????????????????????????????????????

Favoriser l'arabe ??? pourquoi ???  à des fins électoralistes, clientélistes ???? idéologiques ??

L'arabe n'est enseigné qu'à peu près nulle part et pourtant il y a beaucoup plus de locuteurs de l'arabe que de locuteurs de russe ou de chinois... Vous savez surement pourquoi maintenant 

Concernant le chinois, ça reste à vérifier.

Qu'on s'enrichisse en apprenant une langue étrangère çà semble un peu évident ... mais ça reste un principe général. La politique n'est pas de la philosophie. Concrètement, que va-t-il se passer si on favorise la possibilité d'apprendre l'arabe à l'école ?

Nos élites vont devenir arabophones puis demain arabophile ? Probablement pas.

Est-ce qu'on va développer encore un peu plus le communautarisme dans certains quartiers ? probablement ... En même temps peut-être vaut-il mieux que l'arabe soit enseigné par des laïcs plutôt que par des "religieux", même à un plus petit groupe ... Ce qui EST le cas aujourd'hui en France pour une grande partie de l'offre proposée.

Encore une question compliquée sur laquelle la société s'écharpe sur des visions simplistes ou de postures sans jamais poser le problème de fond ...

Sarkozy a prétendu que pour transmettre les "valeurs", le curé était meilleur que l'instituteur.

Prenant le contrepied de cet histrion, je pense que pour enseigner l'arabe, le professeur est meilleur que l'imam salafiste...

 

"C’est toute cette stratégie qualitative vis-à-vis de la langue arabe que nous allons mener."

C'est quoi l'idée ? L'urgence ? L'opportunité ?... Ah oui, pardon, faut avoir l'air de "gauche" après Benalla... un peu de Audin... avant l'annonce de1800 suppressions de postes... une prise de (bonne) conscience "républicaine" relative au multi-culturalisme... Et hop ! Vive la com, Coco !

 

En France on devrait avoir deux langues ( bien ) apprises à partir de 6 ans = le français et l'anglais.

Toutes le autres langues sont non prioritaires et inutiles dans la vie commerciale.

.Cela m'a autorisé à obtenir un poste de Direction dans une multinationale, tel que Coca-Cola dont je connais la formule.

La vie commerciale ? D'accord, mais, et la culture ? 

Je n'ai lu aucun des commentaires précédant le mien, mais à mon avis, l'article est "à côté de la plaque". Le problème n'est pas de langue. L'arabe est une langue comme les autres.

AMHA, il s'agit plutôt  de dogme.  Tant que les sunnites (et assimilables), et les chiites (et assimilables) n'auront pas compris - et intégré - que leurs divisions "dogmatico-religieuses-devenues-politiques" les sépareront, l'Islam ne pourra être qu'une source de divisions politiques et de guerres, comme cela l'a toujours été dans le monde.

Pour les suivants, on peut les prévenir que lire le vôtre n'est pas d'un grand intérêt non plus.

Je n'ai lu aucun des commentaires précédant le mien, mais à mon avis, l'article est "à côté de la plaque". Le problème n'est pas de langue. L'arabe est une langue comme les autres.

AMHA, il s'agit plutôt  de dogmes, et surtout de volonté d'hégémonie de certaines religions (mais ce n'est pas nouveau !).

En ce qui concerne l'Islam : Tant que les sunnites (et assimilables), et les chiites (et assimilables) n'auront pas compris, admis (et intégré !) que leurs divisions "dogmatico-religieuses-devenues-politiques" les séparent et les opposent plutôt que les rassembler, l'Islam "politique" ne pourra être qu'une source de divisions politiques et de guerres, comme cela l'a été depuis 1300 ans.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale