Peut-il y avoir des chefs bienfaisants ?

Par

Le philosophe Robert Damien théorise le leader altruiste dans Éloge de l'autorité. Généalogie d'une (dé)raison politique (Armand Colin). Tout meneur démocrate doit être questionné donc révocable, mutualiste donc garant des pluralités... Entretien et vidéo.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’autorité s’avère exercice puissant et délicat. La France n’a cessé d’avoir le chef en tête, de la monarchie absolue à la monarchie républicaine, en passant par deux empires. Notre Ve République, en bout de course, a maudit l’omnipotence (de Nicolas Sarkozy), pour ensuite exiger une prééminence (chez François Hollande). L’opinion pousse des cris d’orfraie contradictoires, brûlant le dominateur qu’elle adorait, adorant le meneur qu’elle a brûlé.