Sandra Laugier : en route pour la « démocratie sauvage »

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En partant de l’effervescence politique du « mouvement des places » de 2011, peut-on décrire et analyser les contours d’une « démocratie sauvage » dont les pratiques pourraient « bien donner leur tonalité aux formes de l’action politique que les prochaines générations de gouvernants, de responsables, de dirigeants, de militants et de citoyens tiendront pour normales » ?