Non, M. Copé, « la littérature n’est pas un précis de “prêt à penser ” »

Par

En réponse aux attaques de Jean-François Copé contre le livre pour enfants Tous à poil, Sylvie Vassallo, directrice du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil rappelle que « les enfants n'apprennent pas la diversité dans les livres, mais dans la vie ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une semaine après la sortie du président de l’UMP, la polémique autour de Tous à poil ne faiblit pas et quitte même le terrain du genre pour gagner celui des classes : Jean-François Copé s’attaque désormais à la présidente d'association qui a recommandé le livre dans une liste de 92 ouvrages, le rendant digne désormais d’un René Bérenger, comme lui avocat et homme politique et dont les vues très strictes sur les bonnes mœurs lui ont valu en son temps d’être surnommé « Père la Pudeur »