«American Sniper»: tours et retours de Clint Eastwood

Par

Mercredi 18 sort en France American Sniper, le nouveau film de Clint Eastwood. Immense carton aux États-Unis, le film y suscite également une vive polémique. Tentative d'y voir clair, en replaçant ce portrait du « sniper le plus redoutable de l'armée américaine » dans la double perspective de l'œuvre d'Eastwood et d'un cinéma contemporain dominé par le biopic.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

American Sniper est sorti sur les écrans américains à Noël. L’adaptation par Clint Eastwood de l’autobiographie du « sniper le plus redoutable de l’armée américaine » ne cesse depuis de casser la baraque et de susciter la controverse. D’un côté c’est – de très loin – le plus grand succès à ce jour pour le cinéaste et même pour un film de guerre dans l’histoire du cinéma. De l’autre, des accusations de propagande pro-guerre sont venues et continuent de venir d’un peu partout, notamment proférées par un comique, une Palme d’or et un linguiste.