Péter Nádas et le roman de la terre d'érection

Par

Pendant dix-huit ans, le romancier Péter Nádas a écrit Histoires parallèles. Un texte prodigieux, monstrueux, récapitulatif et prophétique de 1138 pages. Qui donne idée de notre hiver spirituel européen à travers les soubresauts de corps zébrés de pulsions, entre 1938 et 1989. C'est de la tuerie !

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le roman que voici n'est pas sans queue ni tête. Celle-là occupe même une place prépondérante : « Nous tenons, avec Péter Nádas, le champion du monde du coït le plus long de la littérature ; cela dure quatre jours et court sur cent vingt pages », pouffe son éditeur chez Plon, Ivan Nabokov.