Distants de 1.200 kilomètres, des photons émis par un satellite se comportent comme une entité unique

Des photons restent « inséparables » alors qu’ils sont distants de 1 200 kilomètres !

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des photons restent « inséparables » alors qu’ils sont distants de 1 200 kilomètres ! Tel est le résultat prometteur qui vient d’être réalisé à l’aide du premier satellite de télécommunications quantiques, lancé par la Chine en août dernier, selon la revue Nature. Le satellite, appelé Micius (ou Mozi), d’après le nom d’un philosophe et savant chinois du Ve siècle avant notre ère, a permis de battre le record de distance entre des particules « intriquées ».