Dire la vérité au peuple : le moment Mendès France

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Tous les commentaires

Mendes France a été battu par les communistes qui n'ont pas respecté le report des voix sur celui qui était le mieux placé pour battre la droite dans le département de l'Isère.Simple rappel des faits! Certains ici font le rapprochement Mélanchon- hollande avec MDF et Mittérand.Certes Mélanchon a joué le jeu du désistement; c'est bien le seul point de comparaison en sa faveur. Mendés avait une réelle pensée économique alors que Mélanchon fait beaucoup de littérature. De plus MDF avait une ligne politique solide, sûre et continue. Mélanchon fait une politique idéologique raccoleuse pour les masses confondant l'adhésion des masses (la massification) avec la prise de conscience réfléchie, qui, aboutit à participation constructive pour l'individu et pour son parti. Il ne faut pas confondre, propagande et massififacion avec communion de pensée. MDF voulait éduquer et faire comprendre ce que peu de politiciens de gauche et de droite font aujourd'hui.Malheureusement, même la gauche de la gauche prépare le terrain à la religion d'extrême droite qui envahit le terrain politique du Front national à l'UMP sur fond de philosophie sartrienne:"l'enfer, c'est les autres". A développer...

Gmm 12 29  tres bien dit +100 !!!

Parce que JLM n'est pas villipendé par "la gauche de la gauche" peut être ? InnocentVous confondez "gauche de la gauche" et "gauche de gauche" (résultat éventuel d'un strabisme convergent fort présent dans les troupes du social libéralisme béat) mais ça n'a rien à voir !

PMF, c'est la seconde gauche, Delors et Rocard.
Je suis heureux d'apprendre que Mélenchon s'est (enfin) converti à la sociale-démocratie. 

Merci de cette précision intéressante, je dirai même capitale Il faut en effet distinguer la "gauche de la gauche" (un quart de tour à gauche par rapport au PS) de la gauche encore plus à gauche que la gauche de la gauche (un franc demi-tour) et celle-ci de la gauche plus à gauche que moi tu meurs (trois quarts de tour, ce qui nous ramène vers la droite). Et donc, vous vous situez où, vous ?

Soyons sérieux On ne peut pas comparer les contextes. Mais c'était un vrai grand homme politique courageux indépendant d'esprit.  

Le lait chaud que j'ai bu grâce à lui à l'école pour que les petits français, a fortiori les plus pauvres, soient en meilleure santé possible   était encore du vrai lait non pollué  produit par des vaches non  polluées se nourissant assez naturellement. . Merci M. Mendès-France

Un seul regret :  vous souteniez  vos "cousins"  de l'inadmissible soi disant "seule démocratie du Moyen-Orient" . Grave  erreur d'analyse

 

PMF n'a pas fait une erreur d'analyse, connaissez-vous des démocraties au Moyen-Orient actuellement?  Ce qu'on a fait d'Israèl , surtout!  car soyons honnêtes,Israël et son pouvoir, sa violence n'existe  que par ce qu'on a cautionné nous les nantis!

[…//….Mendès, dans son dernier ouvrage au titre si peu anodin, La vérité guidait leur pas (1976), avait vu juste : « L'usage de la télévision a entraîné une dégradation civique supplémentaire. Elle devait populariser, démocratiser la politique ; elle a, au contraire, reproduit sur une échelle plus vaste encore les défauts de l'ancien système. Le théâtre politique est plus ouvert mais plus faussé, plus falsifié, plus censuré que jamais. Il est plus que jamais un théâtre de vedettes. » …//…]

Je ne connaissais pas ce passage …

Ça me conforte de ceci …qui suit …

La liberté d'expression est un concept fondamental, il n'est pas question ici de le remettre en cause. Est-ce pour autant aussi simple ? De le dire, de l’écrire, d’en dessiner la caricature, d’en rire parfois, tant ce qui apparaîtra dans les médias de l’expression de liberté, n’est en réalité que très peu partagée à livrer l’opinion,  l’éthique de la visibilité, d’heure d’écoute, d’écran de diffusion, de mètre carré de papier édité. Ce champ réservé par les brouteurs de braguettes, la stricte minorité, les promoteurs de l’égalité juste pour la  caste des courtisans, qui se reproduisent d’émissions en éditions, la génération et décade de ceux qui n’ont plus rien à dire depuis si longtemps, juste de cocoricoter !  

La suite pour qui veut

http://blogs.mediapart.fr/blog/patrig-k/210912/canal-caricatures-z-ecrans

 

Merci beaucoup. J'irai sonder plus en profondeur le site de l'INA. Pierre Mendès-France est une magnifique illustration de ce que représente un intellectuel clairvoyant et cultivé en politique. Une rencontre entre Alain Peyrefitte et Mendès France serait sûrement là-aussi extraordinaire, dans la haute tenue d'un débat contradictoire, si elle a jamais existé. Merci à vous.

Ces entretiens n'étaient pas destinés à être gravés...

Ce coffret est donc précieux, mais il faut s'accrocher pour l'écouter !

Pour ne rien manquer de PMF : ses mémoires !

8 tomes indispensables..;

Je ne rentrerais pas dans les considérations politiques, étant aussi éloigné que possible, et à tous les niveaux, de PMF. De gauche certe, mais pas de la même gauche, ce n'était certes pas la "gauche caviar", plutot la "gauche verre de lait". Mais moi, je suis plutôt du genre "gauche cocktail Molotov" Une distance infranchissable donc.

Reste donc "le style"

le vieux style peut-être, mais le seul qui vaille...

Il me semblais pourtant (et à le réécouter, cette impression s'est confirmée)  que Mendès France n'était pas du "vieux style", mais au contraire, à son époque, un témoin de la "modernité" Y compris au mode radiophonique...

Son avatar sinon contemporain du moins récent etant Rocard, qui se situait explicitement dans son sillage ("dire la vérité au peuple étant remplacé par le "parler vrai") Mais Rocard a toujours souffert d'un déficit de communication, en particulier dans le langage parlé où PMF excellait.

Par contre mon hypothése est que l'avatar contemporain de cette figure marginale mais essentielle de la "gauche réformiste" est Daniel Cohn Bendit. Avec toutes les spécificités de ce dernier. Les deux sont insaisissables. Les deux conjuguent le fait d'avoir été des décennies durant au cœur du petit monde politique, et d'être marqué d'une irrémédiable marginalité politique. Le refus de toute "démagogie" et le gout des montages intellectuels compliqué est sans doute aussi ce qui pourrait les rapprocher.

Mais évidemment, cela n'existe que comme hypothèse intellectuelle, apte a réveiller l'esprit de joute....

Je crois que le lait est, à tout prendre, plus nourrissant que le cocktail molotov.

Antoine Perraud écrit "nous vivons dans un système qui ne veut voir qu'une seule tête, étouffe le débat public, méprise le citoyen, dégrade la politique ; aujourd'hui comme hier..."

 Tout à fait d'accord. Et selon moi, les hommes politiques d'aujourd'hui ne sont que le produit d'un système: la Veme république.

En effet, une fois le vote passé, ils ne sont comptables de rien en face des électeurs. Ni de consulter les citoyens (ou quand cette consultation a lieu, on n'en tient pas compte, cf le dernier referendum), ni de rendre des comptes une fois les politiques engagées. Car l'efficacité des lois votées n'est jamais clairement évaluée, et ses critères d'évaluation jamais définis. Bref, une fois le vote passé, les politiques deviennent propriétaires d'un pouvoir qu'ils exercent comme bon leur semble.

Le moyen pour que ça change n'est pas d'attendre que des hommes vertueux comme MDF apparaissent, parce qu'on risque d'attendre longtemps (aucun MDF ne sortira aujoud'hui du "moule" de l'ENA). Il faut réformer le système, par la concertation et en s'inspirant de ce qui se fait de mieux dans le monde. ça pourrait s'appeler, au hasard, la VIeme république.

Je suis d'accord, le système actuel (Enarchie) ne peut produire que des néo-libéraux plus ou moins grimés, des opportunistes avides de pouvoir et d'argent.  Je n'attends donc pas de sauveur mais un "vide-grenier" pour fonder une autre république.  Mais il faudra sans doute attendre que la France atteigne le fond pour cela.

Les prophétes sont toujours assassinés ou exclus.

N'importe quoi cher fumiste!

Les évidences sont bonnes à rappeler.

Mon Dieu, jemenfoutiste, le ridicule ne tue pas, mais les enjambées au-dessus du vide peuvent être mortelles!

  • Nouveau
  • 18/10/2012 17:41
  • Par

Le personnage de président du conseil de ce film :

http://www.youtube.com/watch?NR=1&v=Ah1-S1psakg&feature=endscreen

s'inspirait-il de Pierre Mendès France ?

En tout cas, il aurait pu prononcer le discours entendu dans l'extrait ci-dessus, je pense.

  • Non, c'est plutôt Clémenceau, le tribun.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Bonsoir Dianne...,

Je suis quasiment d'accord avec la plus part de votre propos.., et malgré mon vote pour Mme Ségolène Royal, les choses étant ainsi faites..., ou du moins, la société n'étant pas vraiment prête.., il s'est passé ce qu'on subit encore...! Sauf que... :

"...et on peut imaginer que l'effet recherché satisfait son auteur.

..."


Combien de fois a t-on entendu, sous la plume d'Henri Guaino..., citer et s'inspirer intellectuellement du nom et de l'esprit de Mr. Pierre Mendès France..., avec la franchise que l'on connaît de cette narration, l'ayant entendu et vécu ce dernier quinquennat, pour provoquer juste un effet de séduction..., dont les effets ravageurs on malheureusement donnés la défaite de Mme Royal...?

N'y a t-il pas de ce fait une distorsion justement soulignée par Mr. Mendès France..., lorsqu'il parle des médias..., et malgré cette voie qu'il a su choisir avec parcimonie (juste la radio)..., quand ces opposants se revendiquant de son esprit..., ne font que surfer sur l'affect d'un électorat âgé..., n'est ce pas ce qui gangrène aujourd'hui notre société obnubilée par ce temps médiatiques...?

C'est ainsi que la cohorte se conforte, derrière des apparitions sporadiques illuminées par la notoriété de l’instantanéité..., en ne cherchant qu'a entretenir consciemment ou inconsciemment cette machine à distordre la réalité..., aussi cruelle qu'elle soit, et qui se lisse, voir disparaît..., dans un jeu de chaise musicale à son terme tournant en boucle...!

 

C'est le principe même de la démocratie participative.

  • Nouveau
  • 18/10/2012 19:24
  • Par

J'ai lu avec intérêt  votre "hommage" à M.Mendès-France; contrairement à vous même et aux lecteurzs admiratifs  des conceptions de M.F. je ne partage pas l'admiration qui ne tient pas compte du par cours dse M.F.

M.F éyait sans doute honnete et sincère, mais il n'avait pas compris que les débuts de l'oligarchie qui gère actuellement, et la Fran ce et le Monde ne pouvait accepter les réformes dont il était porteur car elles mettaient en cause leurs privilèges, qui n'ont cessés de s'étandre pour aboutir à la situation actuelle.

Petit rappel historique ;

Lors du vote de confiance sur les accors de la paix en Indochine, MF "grand démocrate" dit qu'il refusera les voix communistes. Il en s'agissait pas de savoir si les communistes avaient une juste position, mais de donner des gages à la droite et au centre de droit

Au moment des grèves populaires de 1968, au cours d'un meeting F.Mitterand, la CFDT, la nouvelle gauche type Rocard etc;;; mènent une action politique sans l'appui de la CGT et du Parti communiste; résultat la population est divisé et De Gaulle en profite pour revenir et le beau mouvement de tous ces politiques s'écroule

Un des lecteurs "braillent contre Mélenchon" qui lui a accepté d'être soutenu par le PC; sans les 4 mijjins du Front de gauche nous aurions encore Sarkozy qui est adoubé par la plupart des Médias et par le Medef qui avait jugé son action "formidable"!!!

C"est toute la disfférence entrre une action polirique edfficace et ke refus de la réalité que nous inflige F.Hollance actuellement.

Ceci dit j'aimerais que l'auteur de l'article.M.Perraud rectifie ou complète son artle et son analyse; j'attends une qualité des informations fr la part de Médiapart qui est dans l'ensemble excellent.

 

 

Suzanne, ou Simone  Gros ?

On ne le saura jamais. J'ai effacé ce billet-hommage à Simone Gros hier soir., avant de quiiter Médiapart et son club...

J'ai compris, le jour de la mort de PMF, la différence entre le " père géniteur" , et le "père spirituel".

Merci Antoine Perraud pour ces mots très justes.

Mais cher Mediapart on avait un vrai tribunt , et vrai homme de gauche en Melanchon , mais vous avez preférer le PS. Ce n'est pas qrcequ'un jour des grand hommes ont été au PS que c'est le seul parti possible apres l'UMP. Vous avez comme de bon bourgeois prepeferé la politesse du PS à la colére et l'intelligence du peuple representé par Melanchon . Vous n'etes ici pas comme Mendes , qui soutenais et respectait les "petit" Francais , les journalistes nous méprise , etonnament même ceux qui lise les commentaires , qui sont bien des fois plus lucide , eclairant que l'article . 

Merci pour cet article, ce rappel, tout était programmé...

Ça fait presque peur !

Un homme admirable, intègre, courageux, qui élève le citoyen en misant sur sa responsabilité et en lui disant la vérité, mettant l'intérêt du pays devant la conquête du pouvoir et les intérêts partisans. C'est la définition d'un homme d'Etat. Et en plus visionnaire, guidé par une profonde réflexion, un bon sens, une grande intuition.

Il me fait beaucoup penser à François Bayrou...

  • Nouveau
  • 18/10/2012 23:16
  • Par

Magnifique Article, encore merci, je me permettrai juste un prolongement.

En effet, je ne crois pas au mirage de la Droite et de la Gauche, ce clivage suranné est loin derrière nous, le rideau de fer n'est-il pas tombé en 1989 par l'ouverture de la frontière Est-Ouest ?

Ce sont d'autre clivages forts qui dominent le monde à commencer par celui de dire ou de ne pas dire la vérité au peuple, MDF y répond, qui aujourd'hui reprend cette antienne ? Réfléchissons-y.

L'autre grand clivage est entre Fédéralisme Européen et Souverainisme Français.

Sur ces deux points cruciaux il y a une fracture tant à Droite qu'à Gauche si tant est que cette subdivision du monde ait gardé un queconque trait de réalité.

Une chose est certaine, François Hollande n'est pas de ceux qui ont suffisamment dit la vérité aux français, et c'est un problème. Il nous faudra bien régler un jour le point de l'influence écrasante des Médias couplés aux cercles d'influence affairistes dans la fabrication d'une opinion publique fictive qui fait les élections. Le peuple s'il se réveille ne pourra plus supporter un jour cette parodie de Démocratie stérile quant il s'agit de régler les vrais problèmes concrets.

  • Nouveau
  • 19/10/2012 10:12
  • Par

Je ne sais rien ou si peu de PMF et je veux bien croire à la justesse de l'admiration que l'homme suscite ici ou là mais je dois dire que sa leçon de morale aux écoliers de 54 - leçon aux accents vaguement nationalistes - fait frémir. Difficile bien sûr de se placer même en imagination dans ce contexte particulier des années d'après-guerre d'où semble émerger encore l'idéologie travail-famille-patrie. Difficile donc de comprendre - en simple touriste - cette admiration rétrospective...

Choisir, fixer des rangs de priorité, oui. C'est donner du sens. Une direction. L'éducation ? Un peuple toujours mieux éduqué ? Le pari sur l'avenir ? L'espoir suscité des lendemains meilleurs (la carotte) ? Dans un mouvement superbe d'abnégation collective (le bâton) ? Ne serait-ce pas, rhétoriquement parlant, faire plus simplement un constat d'échec des politiques actuelles ?

Toute rhétorique n'est-elle pas par ailleurs art de la manipulation ? Il est des avocats capables de défendre les pires causes. Et des énarques capables d'embobiner les opinions les plus fragiles.

Foin donc de cette République des avocats et des énarques. Place maintenant à la réflexion authentique et plus profonde sur le sens de la vie. Aujourd'hui précisément où nous sommes bel et bien à l'apogée, et au terme, des illusions productivistes, capitalistes etc... etc...

Le temps est venu de faire une pause. Le temps est venu des philosophes.

Oui, payons-nous, c'est pas du luxe, une parenthèse d'intelligence.

A ce soir donc, sur Mediapartélé.

  • Nouveau
  • 19/10/2012 12:20
  • Par

Au sujet de "dire la vérité au peuple" , voici un article de Marianne fort à propos:

http://www.marianne.net/Traite-budgetaire-a-quand-une-taxe-sur-les-rhododendrons_a223493.html

Quel plaisir d'entendre ou de ré-entendre cette voix, et surtout ses messages parfois pour certains si actuels.

Merci beaucoup.

Quelle émotion d'entendre P.M.F. renvoyer Georges Pompidou au Second empire et déboulonner le Général de son piédestal!

Il fut aussi secrétaire d'État sous-secrétaire d'État dans le deuxième gouvernement Blum en 1937 1938. Surtout il est l'homme, bien avant Rocard, qui a appris l'économie à la Gauche. François Mitterrand ne s'y était pas trompé, en 1981 lors de son investiture, qui avait dit : « Sans vous rien n'aurait été possible ».

Je me souviens aussi de la distribution du lait dans les écoles et je suis fier d'être né "sous Mendès France".

  • Nouveau
  • 19/10/2012 23:19
  • Par

qu'est ce qu'il disait, Mendes???

....."

Dans un rapport de février 2012 intitulé More Pain, No Gain for Greece ("plus de souffrance, mais pas de récompense pour la Grèce"), Mark Weisbrot et Juan Antonio Montecino, du Centre pour la recherche en économie et en politique (CEPR), à Washington, notent que le FMI a dû réviser ses calculs à maintes reprises pour avoir sous-estimé les effets récessifs de l'austérité. L'erreur de calcul n'est pas mineure : la chute du produit intérieur brut (PIB) a été minimisée de 6,9 %, disent-ils. Or, plus le pays avance dans la rigueur, plus la récession s'aggrave.

A leurs yeux, la "troïka" s'est trompée dans son analyse en pensant que la Grèce pourrait s'en sortir en opérant une "dévaluation interne", c'est-à-dire en compensant son incapacité à dévaluer la monnaie par une baisse des revenus et des salaires pour retrouver sa compétitivité." extrait de "Le Monde"

  • Nouveau
  • 20/10/2012 23:30
  • Par

Un des hommes politiques français indiscutablement intègre et  lucide. Qui aura gouverné (président du Conseil de la IV e R.) à peine 6 mois (et qui aura pendant ce temps pris de très importantes décisions (n'accablons pas les jeunes lecteurs de ces rappels précis). N'y-a-t'il pas, M. Pereau, un rapport entre le mythe mendésiste et la brièveté de son "passage" au gouvernement ? La question ne vise pas à dénigrer la personne, extrêmement respectable de Mendès-France, mais à élucider le rapport entre sa notoriété, tjrs renouvelée, et sa courte expérience gouvernementale. En d'autres termes la vénération suscitée par PMF ne provient-elle pas de sa position marginale sur la scène politique française, du fait que celle-ci lui aura évité compromissions et confusions ?

Lu dans le bel article de ce jour, d'Antoine Perraud..sur Mendès France.

---

<<< Notre politique doit continuer à consister, coûte que coûte, à ne pas construire l’Europe dans la régression au détriment de la classe ouvrière et, par contrecoup, au détriment des autres classes sociales qui vivent du pouvoir d’achat ouvrier. >>>

--

Quel moyen ingénieux trouvera-t-on pour faire rentrer cela dans le crâne de ceux qui font profession de nous défendre..nous et nos familles pas forcément toutes, à l'abri des vicissitudes de la vie précaire ?

--

Cela dit, c'est un must en matière d'hommage à Mendès, un homme tout en dignité et en puissance de pensées qui élèvent.. au point de nous réconcilier quelque peu avec la politique...d'antan !

Clin d'œil

> "(...) discours les plus poignants dans une patinoire, en mars 1967, à Grenoble, où il se présentait aux élections législatives, sous la bannière du PSU. Georges Pompidou, le premier ministre de l'époque, était venu lui porter en personne la contradiction. Rencontre formidable, grand moment d'affrontement, malgré les sbires de la formation gaullistes sifflant et huant « PMF » (...)"

Les "militants" du SAC avaient été mobilisés: Jean Augé, dit P'tit Jeannot, chef du milieu lyonnais, était aussi ... le chef du SAC dans la région. Ce sont ses hommes qui faisaient la salle à Grenoble et conspuaient les discours de PMF. C'est aussi un affidé de Jean Augé qui servait de chauffeur au candidat Pompidou. Un peu plus tard ce même chauffeur sera abattu et sa compagne sera arrêtée en possession de plusieurs dizaines de kilos d'éroïne. Jean Augé sera abattu de plusieurs balles en juin 1973, dit on, par des rivaux du milieu lyonnais. Bref, des militants dévoués au service du candidat du parti des honnêtes gens... (écouter ici vers la minute 22).

Etonnant le passage prohétique de son discours sur l'Europe.

Dans un discours prononcé le 18 Janvier 1957 devant la Chambre des Députés française - peut être est-ce le même?-, il dénonçait les principes fondateurs du Marché Commun:

« Le projet de Marché Commun (…) est basé sur le libéralisme classique du XIX° siècle, selon lequel la concurrence pure et simple règle tous les problèmes. Des crises graves, tant de souffrances endurées, les faillites et le chômage périodique nous ont montré le caractère de cette théorie classique de la résignation. »

« Il faut construire l'état fort contre l'argent fort » - On mesure l'évolution. De tels propos seraient présentés aujourd'hui comme caricaturaux venant d'un dangereux activiste de l'ultra gauche, alors qu'à l'époque même qqn de droite comme de Gaulle aurait pu dire à peu près la même chose (cf. « La politique ne se fait pas à la Corbeille »).

L'analyse sur l'Europe de 1957 sonne juste en 2012. Le document audio destiné aux écoliers est bien sûr un peu désuet mais devrait encore être diffusé, tant l'éducation est fondamentale dans notre société, si démagogiquement attaquée et malheureusement si peu défendue. Extrèmement touchant.

Le retour à Mendès-France est plus que jamais d'actualité.

Certes !

Mediapart, créateur de liens...

Mediapart, les « affaires », la pédagogie démocratique et l’avenir d’une politique émancipatrice

20 avril 2014 |  Par Philippe Corcuff

http://blogs.mediapart.fr/blog/philippe-corcuff/200414/mediapart-les-affaires-la-pedagogie-democratique-et-l-avenir-d-une-politique-emancipatrice

Mediapart, créateur de liens...  pas sur tous les sujets !!!

http://blogs.mediapart.fr/blog/jean63/190414/sujets-tres-sensibles-pourquoi-mediapart-les-evite

Ce fil est en rapport avec un sujet précis et un article.

C'est vrai, des liens se font ou ne se font pas, mais pas n'importe comment.

Bonne journée à vous.

Pas la peine de défendre bec et ongles médiapart  : "quand c'est flou y'a un loup" comme dirait l'autre ....

Il vous arrive peut-être dans votre vie privée d'interrompre la conversation et même la pensée des autres. Mais ici vous êtes sur un terrain de rencontre, hors de chez vous, aussi virtuel que soit le support.

Je défends "bec et ongles" le droit au respect de ce terrain de rencontre, d'échanges et d'écoute.

Comme disait Pierre Mendès France, dans cet article sur lequel vous n'avez peut-être pas tardé une seconde :

« L'intégrité dans la vie publique est au moins aussi nécessaire que dans la vie privée. »

L'inverse est tout aussi vrai.

Bien à vous.

Il vous arrive peut-être dans votre vie privée d'interrompre la conversation et même la pensée des autres

Vous faites dans la psychanalyse à distance maintenant ? tout est lié ne vous en déplaise et celà n'enlève rien aux qualités de PMF.... et je maintiens mon avis sur médiapart que je me suis forgé petit à petit et surtout depuis le mois de janvier 2014.

Vous vous trompez avec votre psychanalyse de bistrot, j'ai écouté Plenel et Arfi à l'Assemblée Nationale plusieurs fois lors des redifs noctures en août 2013 et, croyez-moi, la déception est d'autant plus grande que l'estime qu'on a apporté aux personnes était grande ...  si vous voulez un dessin pas de problème ....


sur un autre fil ... je ne suis pas seul ......  surement tous des paranos ..

________________

22/02/2014, 12:24 | Par

Bravo pour votre courage, et merci de nous informer !

22/02/2014, 12:27 | Par jean63 en réponse au commentaire de Pizzicalaluna le 22/02/2014 à 12:24

eh oui  les tabous c'est aussi à médiapart ....

 

"tout est lié ne vous en déplaise..."

puisque "tout est liée", je prendrais une entrecôte à point avec purée maison et un verre de rouge.

Merci à vous

Mais là, je crains que nous nous éloignons du sujet de l'article.

on s'éloigne ? vous vosu éloignez ...

On s'éloigne de quoi déjà ? Rappelez-le moi...

Le drame de Jean63 (nous nous inclinons devant sa douleur, tant la perte d'un fils est événement horrible) l'a rendu monomaniaque : incapable de se décentrer, il ramène tout et tous à son trauma. D'où un certain engorgement au niveau du participatif, pour écrire comme parle la rubrique “info trafic” à la radio...

Remplacez le verre de rouge par un verre de lait, et nous serons revenus au sujet.

Innocent

Simplement on parle d'un homme exemplaire PMF et je renvoie à médiapart pour ses comportements pas toujours exemplaires ...

 "monomaniaque "  c'est celà  après parano   on aura tout lu. Encore un "psychanayste" qui ferait mieux de s'analyser lui-même.

Mon pauvre Monsieur Perraud ne cherchez pas à me faire passer pour le père éploré qui ne peut pas "faire son deuil" on me l'a fait mille fois. Ce que je découvre dans le cadre de l'enquête est effarant.  

Oui nous avons la preuve de ce que je dis sur médiapart. Je n,'ai rien contre médiapart mais ce que j'ai découvert depuis 4 mois est incroyable. Je cherche donc à savoir le pourquoi de ce refus étrange concernant mon affaire car les arguments invoqués ne tiennent pas une seconde.

Surement que Hicham Hamza est un parano lui aussi quand il rapporte  ceci : http://www.panamza.com/180414-morelle-mediapart-crif

Vous qui aimez bien le sieur Baylet, comment se fait-il que sa DDM me censure et n'a publié que des mensonges sur la mort de mon fils ? (il était "absent" en arrivant à l'écluse ...... surtout que ce n'était pas lui ....)  oui je dénonce la MAFIA Baylet et tout ce qui va avec.

Oui je rabacherai les preuves de ce qui est considéré comme négligeable alors que c'est gravissime. Cette mort n'est pas banale sinon je ne serais pas là : les raisons profondes de cet assassinat sont politiques et médicales et s'y trouvent mélées le CRIF, l'ex-maire de Toulouse P. Cohen lui aussi adpete du CRIF.  C'est bon j'ai tout compris.

Monomaniaque vous-même.

  

Je ne vous savais pas tenté, de surcroît, par la judéophobie.

Simplement on parle d'un homme exemplaire PMF et je renvoie à médiapart pour ses comportements pas toujours exemplaires ...

On peut être tenté de l'oublier, mais ce fil de commentaires se trouve attaché à un article.

C'est cela donc le lien entre votre "commentaire" et le sujet de cet article : pour dire que PMF est exemplaire et que Mediapart ne l'est pas toujours ?

Il fallait peut-être le préciser ainsi et si élégamment au début.

On peut cependant trouver ce lien un brin menu. On peut penser même que votre "commentaire" n'en est pas un, mais simplement le produit d'une rengaine en tous points étanche, et qui serait la même quelque soit le sujet de l'article : une rengaine qui ne cherche aucunement à créer des liens de dialogue, d'écoute, ou de mise en perspective par rapport aux propos de PMF contenus dans l'article, ni par rapport à ceux du journaliste qui par son travail austicieux nous a livré ces éléments de réflexion et de débat.

Dont feed the troll est le consigne souvent donné devant le genre de cas comme le votre.

Mais si le troll s'auto-alimente, jusqu'à répandre sans cesse la même rengaine sur tant de fils... devrait-on se résigner ?

Qu'enpensez vous Jean63 ?

Il “pense” donc nous ne sommes pas (cogitat ergo non sumus)...

Arrétez avec la judéophobie, c'est n'importe quoi et vous le savez trè-s bien.

Il n'y a pas d'antisémitisme, j'aime les gens comme beaucoup d'autres humains. Le problème c'est quil y a des gens avides de pouvoir qui profitent de certaines situations et c'est le cas des sionistes qui pourrissent la vie de notre Pays.

Vous faites donc partie de ces manipulateurs que j'ai détecté depuis l'affaire Dieudonné qui veulent nous faire croire que la haine est de notre côté alors que c'est l'inverse.

Ce sont des méthodes de PN (pervers narcissiques) que vous utilisez en me traitant de juidéophobe (si vous saviez ce que j'en ai a faire des religions ... ça ne sert qu'à la guerre).

Oui je maintiens ce que j'ai dit sur le PS, le PRG et le CRIF, absolument, c'est Hicham Hamza qui a raison à 100%.

Ce ne sont pas vos manipulations minables qui me feront changer d'avis et je ne suis ni judéopophobe ni antisémite, seulement pour une vraie justice.

Pas la peine de faire des pirouettes pour retourner la situation.

A bon entendeur.

PS : vous feriez mieux de réouvrir votre messagerie privée, j'ai  un texte à vous envoyer.

 

le produit d'une rengaine

co........rd   allez couché ça ne s'arrange pas pour vous. Ne pas reconnaitre que médiapart a des tabous c'est comme dire  qu'il fait jour en pleine nuit. et c'est bien celà le sujet. Toujours facile de citer les journalistes exemplaires, les hommes politiques exemplaires    mais il faudrait d'abord y être exemplaire.

Je ne suis pas un troll et je vous emm.......

 

Je ne vais pas rentrer dans vos délires. Je ne pense pas plus que vous ni moins, ce qui nous differencie c'est que je suis libre, et ce que je dis vous déplait.

Continuez ainsi avec vos arguments fallacieux, ce n'est pas en votre honneur.

Je maintiens ce que j'ai dis et je ne pourris pas ce fil, c'est vous qui divaguez.

Merci de votre commentaire Jean63.

Je crois que Mediapart est un journal imparfait, avec ses lacunes, parfois ses erreurs ; ses journalistes aussi sont faillibles, avec leurs personalités propres, leurs forces et leurs limites, leurs orientations et points de vue propres.

L'exemplarité, c'est checher à avancer, à s'améliorer. C'est accepter la critique, être ouvert aux débats. Ce n'est pas "d'abord y être exemplaire".

Je pense à un exemple. Celui de Olivier Thirondel dans le cas de Tracfin/Cahuzac.

Combien de billets et commentaires hargneux pour dire que "Mediapart balance des lanceurs d'alerte" ?

Au TGI de Paris, le jours du procès d'Olivier, le premier à prendre la parôle et à témoigner était Edwy Plenel. Il l'a fait d'abord pour s'excuser, personnellement et au nom de Mediapart, d'avoir dans des circonstaces qu'il ne maitrisait pas, fait une erreur d'appréciation ; pour dire ensuite qu'il aurait mieux fait d'agir autrement ; il a ensuite parlé pour mettre en perspective le cas d'Olivier, celui d'un lanceur d'alerte de bonne foi, eu égard la législation naissante qui protège des tels cas, et pour apporter son plein soutien à Olivier Thirondel.

En l'espace de dix minutes, des centaines de commentaires hargneux et titres racoleurs se sont fondus comme la neige, devant l'humilité, l'intelligence et la sincérité de son témoignage.

je me demandais, en l'écoutant au tribunal, s'il n'y avait pas une lécon à en tirer, s'il n'y avait pas une autre manière de faire, que d'invahir l'espace de dialogue, de débat et d'écoute qui cherche à se faire sur Mediapart avec des tels procédés, des tels procès d'intention continuels et en fin de compte harrassants.

Profiter des fils de commentaires, quelque soit le sujet de l'article, et du débat qui cherche à se faire, pour chaque fois dire que Mediapart, ce n'est pas bien, qu'il n'est pas exemplaire, qu'il nous mène en bateau, qu'il balance celui-ci ou qu'il ignore ceux-là, ou pour traiter ceux qui cherche à préserver ce lieu de débat et d'ouverture, de façon raisonnable, de "co......rd" : est-ce vraiment participer à cet exemplarité que vous appellez de vos voeux ?

N'y a-t-il pas une meilleure manière de faire ? Une meilleure manière de se comporter et d'agir, sur cet espace d'échange et de débat qui cherche à se faire ?

Votre méthode je l'ai utilisé pendant 3 ans. En 2013, j''ai demandé à 3 reprises à Mr Plenel qu'il pouvait m'écrire un article (c'était une demande pas un ordre) et on ne m'a jamais répondu. Pourquoi ?

Savez-vous dans quel état se trouve Laurent Cuenca aujourd'hui ? qui l'a aidé ici ? pourquoi Louise Fessard n'a jamais daigné écrire un article sur son combat ?

Oui il y a des sujets tabous dans médiapart, je maintiens, et ce qui se passe c'est le résultat de l'ignorance, du traitement par le mépris des personnes comme Laurent Cuenca (on connait la liste). 

PS : vous feriez mieux de réouvrir votre messagerie privée, j'ai  un texte à vous envoyer.

"Votre méthode je l'ai utilisé pendant 3 ans..."

Il ne s'agit pas de "ma méthode", il s'agit de procéder avec respect pour ce lieu d'échange qui se fait. Renoncer à un tel souci de respect me semble surtout contreproductif et nuisible, et très probablement contraire à la charte de Mediapart.

Bien à vous

PS: Ayant recu un flot de messages injurieux et menaçants de votre part en 2013, accompagnés des photos des morceaux de corps, je ne souhaite nullement vous rouvrir mon messagerie privé.

J'espère que vous comprendriez.

JD

 

"En l'espace de dix minutes, des centaines de commentaires hargneux et titres racoleurs se sont fondus comme la neige, devant l'humilité, l'intelligence et la sincérité de son témoignage."

Tout comme l'article du Canard, ces commentaires non pas hargneux mais indignés n'auraient pas été écrits si Monsieur Plenel avait fait preuve spontanément de cette "humilité, intelligence et sincérité du témoignage" en faisant un article dans ce sens avant le procès et même dès l'instant où il a été contraint de révéler à la justice l'identité de "La Fouine". Mais il a déféré à cette injonction judiciaire avec tant d'empressement qu'il n'a peut-être pas trouvé le temps d'écrire en temps utile ce qu'il a cru tardivement judicieux de déclarer au procès.

Cette lacune jette comme un doute sur la sincérité de Plenel mais n'en jette aucun sur ses capacités à se rattraper aux branches et à médiatiser sa personne.

Cela dit, je retourne à Jamesinparis l'argument qu'il a servi à Jean63 : le procès Thérondel n'a pas plus à voir avec Mendès-France que la mort de Jean-Eudes...

Bon courage, Jean.

Ayant recu un flot de messages injurieux et menaçants de votre part en 2013,

quoi ? prouvez-le, c'est vous qui avez été injurieux à mon égard bien soutenu par G.Delacroix sur un certain fil de discussion qu'elle avait ouvert (je ne la connaissais pas jusque là !) et c'était en janvier 2014 suite aux promesses de Mr Plenel qui m'avaient été faite et qui n'ont pas été tenues.

et voilà comment on réécrit l'histoire, n'importe quoi...

la preuve (c'est toujours mieux d'avoir des écrits) :

http://blogs.mediapart.fr/blog/jean63/160114/decu-par-monsieur-plenel

48 recommandés !!

Déçu par Monsieur Plenel

 

16 janvier 2014 |  Par jean63

 Mon insistance a payé............ c'est ce que j'avais cru mais c'est une promesse pas tenue car refusé par Michel Delean que m'avait indiqué E. Plenel.

et celui-ci en date du 20 janvier 2014 :

http://blogs.mediapart.fr/blog/jean63/200114/refus-de-mediapart-decrire-un-article-sur-mon-affaire

20 janvier 2014 |  Par jean63

 Je constate une fois de plus qu'une raison inconnue, mais que j'imagine, empêche médiapart de publier un article sur mon affaire. C'est déjà arrivé à Laurent Cuenca qui était aussi sur un sujet TRES SENSIBLE.

Si Médiapart, qui est pour que toutes les vérités soient dites, ne publie pas un tel article, alors c'est à désespérer de la presse dite LIBRE et INDEPENDANTE. Il faut dire que je croyais les juges d'instruction libres et indépendants. J'ai pu constater que c'est très loin d'être le cas.

Quand on voit l'atteinte à la liberté d'expression par Valls alors on peut s'attendre à une CENSURE généralisée.

 

  • Nouveau
  • 21/04/2014 15:06
  • Par

Mendès ! je ne savais pas être aussi sensible encore à sa voix : j'ai … pleuré à son écoute.

Qui ose dire que la Toile est la négation de la mémoire, de la réflexion, des sentiments démocratiques ? Vous êtes émue, en avril 2014, par un article d'octobre 2012, qui donne à entendre la voix de PMF (extraits de discours prononcés de 1944 à 1967). Permettez-moi de vous assurer que votre émotion provoque la mienne.

Eh oui mais c'était une autre époque. De nos jours tout est faussé par le désir de réussir, d'avoir plus de pouvoir, plus de fric, plus de tout que l'AUTRE. PS ou pas, c'est pareil.

Il faudrait un grand nettoyage des esprits et pour celà une vraie justice qui fasse ce ménage.

J'ai le souvenir du verre de lait de mes années d'école primaire. Je ne sais pas pourquoi, il m'en reste une saveur nostalgique, inimitable, un peu comme la madeleine de Proust. Je lis les fragments de discours que vous avez mis en ligne (sur mon portable, je n'ai pu entendre les extraits radiophoniques), je frémis à leur extraordinaire pouvoir visionnaire. Merci.

aussi de la couardise de nos élus face aux "puissants". PMF ne mangeait pas de ce pain là.

oui bien sur.

Il serait peut-être utile de rappeler les circonstances de la chute du gouvernement Mendès-France, renversé par la coalition de la Droite et de la Gauche de la Gauche d'alors.

Daniel POUPART "18 04 39" ile de la réunion, C'est avec émotion que j'ai lu et relu l'artcticle, militant au parti de gauche, je me replonche dans ces ouvrages, j'ai toujours en mémoire mai 68, j'étais sur un chantier et je vois PMF, avec l'équipe nous l'avons salué et, à  titre personnel "vous devez vous présenter à la présidence de la république pour renverser la table, je vois encore son sourire qui fermé ses yeux. C'est Mitterrand qui a faussé le jeux. J'ai toujours cette photo de PMFet l'équipe avec nos caquette de chantier, 

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous