Les ondes gravitationnelles ont été détectées une deuxième fois

Par

L'équipe internationale de l'observatoire Ligo, aux États-Unis, vient d'annoncer une deuxième détection d'ondes gravitationnelles, dont la découverte avait été révélée pour la première fois en février dernier. Cette nouvelle observation confirme la validité de la théorie de la relativité générale et l'existence des trous noirs.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La plus grande découverte récente de la physique – l’observation des ondes gravitationnelles – vient d’être confirmée : pour la deuxième fois, ces infimes déformations de l’espace-temps prédites par Albert Einstein en 1916 ont été détectées, vient d’annoncer l’équipe de l’observatoire Ligo, lors d’un congrès d’astronomie à San Diego, en Californie.