Les ondes gravitationnelles ont été détectées une deuxième fois

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La plus grande découverte récente de la physique – l’observation des ondes gravitationnelles – vient d’être confirmée : pour la deuxième fois, ces infimes déformations de l’espace-temps prédites par Albert Einstein en 1916 ont été détectées, vient d’annoncer l’équipe de l’observatoire Ligo, lors d’un congrès d’astronomie à San Diego, en Californie.