Mikhaël Hers cisèle «Ce sentiment de l'été»

Par

Sortie en salle du deuxième film, longtemps attendu, de Mikhaël Hers : Ce sentiment de l'été. Entre Paris, New York et Berlin : deuil, retrouvailles et ciel bleu. Un beau film dans le genre « français », à la fois délicat, triste et gai. Comme un anti-Desplechin.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.