Un œil cynique sur le cyberespace

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Stéphane Osmont enfonce le clou. Ce consultant dans la haute finance a pris ce nom de plume pour se lancer dans une trilogie romanesque, dont les titres affichent une vibration marxienne prononcée : Le Capital (sur l'argent), Le Manifeste (sur la politique) et enfin, à paraître aujourd'hui (Ed. Grasset, 330 p., 19,90 €) : L'Idéologie.